Le 14 janvier dernier, l’évêque de Laval, Thierry Scherrer, a organisé une cérémonie de vœux pour célébrer la nouvelle année. Cette cérémonie a rassemblé plus de 200 personnes à la Maison diocésaine de Laval.

La cérémonie des vœux a été un moment de joie pour les membres de l’Église en Mayenne. Après deux ans d’annulation pour cause de Covid, Monseigneur Thierry Scherrer était heureux de transmettre ses vœux aux diocésains. Le Service diocésain des Pèlerinages a adressé ses vœux à tous les membres de l’Église en leur nom. Cela a été l’occasion de faire un retour en images des nombreux pèlerinages proposés par le diocèse en 2022.

Cette rencontre a également permis de saluer deux nouveaux visages : François Roseray, directeur diocésain de l’Enseignement catholique en Mayenne, qui a pris ses fonctions il y a deux ans mais qui n’a pas pu se montrer en public en raison de la crise sanitaire, et Firmin Lamy, le nouveau DEI (Délégué Épiscopal à l’Information), qui a pris ses fonctions le lundi 16 janvier. Le directeur de l’Église en Mayenne a sollicité les encouragements de tous pour que chacun des laïcs en mission puissent accomplir leur mission au service de l’Église.

Mgr Thierry Scherrer présente ses vœux aux diocésains.

Monseigneur Scherrer a transmis un message plein d’espérance pour cette nouvelle année. Il a d’abord fait référence à l’inquiétude que suscite le monde actuel, marqué par des violences multiformes et des équilibres précaires dans tous les domaines de l’humanité, de l’économie et de l’environnement. Il a également souligné que l’Église elle-même n’échappe pas à ces problèmes, étant fragmentée par les contre-témoignages récents qui ont semblé annuler les progrès réalisés l’année précédente.

Mais l’évêque a rappelé que ces défaillances de l’Église sont également un défi pour notre foi. Il a cité les paroles du cardinal Journet : « l’Église n’est pas sans pécheurs, mais elle est sans péché », et a affirmé que le synode est un cadeau de l’Esprit Saint qui permet à l’Église de se remettre en question et de continuer à avancer vers une plus grande sainteté. Il appelle tous les membres de l’Église à se soutenir les uns les autres et à continuer à travailler ensemble pour répondre aux défis que nous proposent les lois synodales qui nous permettrons de construire un avenir meilleur pour l’Église en Mayenne.

De grands et beaux défis nous attendent donc pour 2023 :

  • Faire de l’Église en Mayenne une Église riche en vitalité, en ouvrant nos communautés à la force de l’Esprit Saint.
  • Une Église riche en présence, créant le lien nécessaire à la communion fraternelle.
  • Une Église riche en témoignage, qui nourrit de l’Esprit Saint, s’abandonne à la grâce de la Providence pour se laisser surprendre par le Christ.
François ROSERAY, directeur diocésain de l’Enseignement catholique en Mayenne.
Firmin LAMY, le nouveau DEI (Délégué Épiscopal à l’Information)

Pour illustrer ces vœux, une belle rétrospective de l’année 2022 a été proposée par les membres du service de Communication.