Le choeur cathédrale

Vitrail, La vie de Jésus, les mystères joyeux

Maurice Rocher, Atelier Barillet, Paris 1957.

YouTube Logo

YouTube Logo
Vitrail, La vie de Jésus, les mystères joyeux,

Trois vitraux formés de deux fenêtres chacun, racontent les mystères.  Les deux premiers se lisent en arc de cercle, du bas à gauche vers le bas à droite.

 

Au centre, les mystères joyeux selon l’Évangile de Luc : la naissance de Jésus.

En bas à gauche Joseph et Marie, enceinte, se rendent à Bethléem et passent par Jérusalem dont on voit les remparts.

Au-dessus, la Nativité : n’ayant pas de place dans une auberge, Marie et Joseph s’arrêtent dans une étable où Marie donne naissance à Jésus qu’elle couche dans la crèche : c’est Noël. Au XIIIe siècle sont ajoutés l’âne et le bœuf.

En haut, l’Annonce aux bergers. Les bergers sont les premiers à recevoir la nouvelle par un ange. Au-dessus des bergers, l’étoile de Noël qui marque cette naissance.

En haut à droite, les anges chantent la gloire de Dieu.

Au milieu, comme tout garçon premier né, Jésus est présenté au temple. Syméon, à qui Dieu avait promis qu’il verrait le Christ avant de mourir, prend Jésus dans ses bras tandis que, sur les marches du temple, la prophétesse Anne reconnait le Christ dans cet enfant.

En bas l’Épiphanie : des mages venus de l’Est sont en adoration devant l’enfant. Ils apportent 3 présents : l’or pour dire la royauté de Jésus, l’encens pour dire qu’il est Dieu et le parfum des morts, la myrrhe, pour dire qu’il est mortel donc humain. Cette visite des mages symbolise l’annonce du Christ aux païens (dans le sens de non juifs), donc à tous les hommes.