La première rencontre oecuménique a eu lieu vendredi 18 janvier à l’abbaye d’Entrammes. Ce fut une rencontre à trois voix riche et forte autour d’un thème qui rassemble tous les chrétiens : la sauvegarde de la Création. La prière continue ce vendredi 24 à 20h30, en l‘église de Bonchamp en présence de Mgr Thierry Scherrer.

Une vingtaine de personnes se sont retrouvées autour du Père Joseph, du pasteur Yvon Thomas, et de Jean-Luc Meulan, diacre permanent, chargé du dialogue oecuménique dans le diocèse. 

Gérons la Création par amour, non par domination

Le Pasteur Yvon Thomas de l’Église Protestante unie de France, nous a parlé de la place de l’homme dans la création depuis les origines à partir notamment d’un texte de la Genèse, le premier livre de l’ancien testament: « Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde…… ». L’homme ne peut gérer la création que dans son propre intérêt, il doit accepter des limites, si Dieu conduit sa création dans l’amour, par et pour l’amour, il doit en être de même pour l’homme. Gérer la création, pas pour la domination mais en tant que représentant de l’amour de Dieu… Et de conclure sur l’importance de prendre sa part à la préservation de la création, y compris par des petits gestes quotidiens.

©diocesedelaval.fr

De l’importance de la frugalité et de l’harmonie en toutes choses

Puis le père Joseph Deschamp, nous a rappelé en introduction les deux maîtres mots de la vie des anciens pères ermites : frugalité et harmonie. L’homme et la nature participe tous deux à la rédemption du Christ, l’homme et l’animal appartiennent au même monde, le Salut en Christ concerne toute la création, nous devons avoir conscience de cela.  Selon François d’Assise, hommes, animaux et plantes sont rassemblés dans une fraternité universelle, une communauté cosmique. En conclusion il nous a rappelé que la nature est un chemin vers la transcendance et que la véritable écologie se trouve dans la révélation chrétienne, il faut avoir foi dans la résurrection.

 

Inspirons-nous de la lettre de Saint-Paul, Cor 28

Jean-Luc Meulan, a commenté le texte des actes des apôtres, relatant l’arrivée de Paul à l’île de Malte, texte retenu pour les célébrations de cette semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens, dans le monde entier. En faisant une analogie entre le récit de navigation dans la tempête de Paul, et la situation environnementale et sociale du monde, il a montré comment l’attitude de Paul pouvait être source d’inspiration pour les chrétiens dans le monde d’aujourd’hui bouleversé par les évènements climatiques et sociaux. L’attitude des habitants de Malte pouvant elle aussi nous montrer : un chemin d’espérance vers une plus grande fraternité, et une belle ouverture à recevoir l’annonce de l’évangile.

©diocesedelaval.fr