Depuis la rentrée, l’aumônerie de la Maison d’arrêt de Laval accueille un nouvel aumônier, Patrick Joffre. Il remplace Jean-Yves Letessier, dont la mission s’est terminée en juin dernier après dix années d’un beau et  bon « service » près des personnes détenues. Un nouveau départ pour les deux « anciens » de l’équipe , heureux d’accueillir Patrick, un homme d’écoute, un homme de lien à qui on peut faire confiance pour cette mission d’aumônier de prison.

 

Avec ses deux coéquipiers, Jean Esnault, diacre permanent responsable du service, et Eric Petit, Patrick Joffre visite les détenus de la Maison d’Arrêt chaque semaine. « Cette mission m’intéresse beaucoup, même si je ne connais pas encore bien le monde carcéral, commence-t-il. Mais je connais quelqu’un qui fait travailler des détenus dans son entreprise et j’ai déjà échangé beaucoup. » Ce jeune retraité, ex-dirigeant d’entreprise à Château-Gontier, a le sens social et le sens de l’écoute. « A la maison d’arrêt, il y a beaucoup de détresse, de solitude, de culpabilité, et donc un grand besoin d’accompagnement. » C’est tout l’objet de la mission d’aumônier. Mais actuellement, il n’est pas possible d’aller voir les personnes dans leur cellule. « Les rencontres se font dans les parloirs et à leur demande. » Les trois aumôniers de réunissent régulièrement pour faire le point sur leur mission dans un échange fraternel, se soutenir mutuellement, prier ensemble, prévoir et organiser les activités de l’aumônerie, notamment les temps de célébration dominicale. En effet, trois fois par mois, une célébration de la Parole est proposée aux personnes détenues, le dimanche matin.. « C’est un rendez-vous ! »

Bon vent à Patrick, Vent de l’Esprit, pour sa toute nouvelle mission au cœur de « l’Eglise de derrière les murs »!

Patrick Joffre, nouvel aumônier de la Maison d’arrêt, est aussi membre de l’équipe pastorale de la paroisse St-Jean-St-Paul-St-Sulpice, et membre de l’association pour le dialogue interreligieux.