YouTube Logo

Au revers du portail de la basilique, côté nord, une statue colossale impose une forte présence. En bois polychrome de 3m50 de hauteur, datant de 1583, elle illustre la vie de Saint Christophe selon sa légende. Ainsi faisait-on au Moyen Age pour créer l’admiration des chrétiens et marquer leur mémoire en faveur de personnages historiques.

Un jour, un homme, robuste, comme taillé dans le bois, décida de faire le bien. Il alla rencontrer un ermite : « Saint Ermite, on m’appelle le Réprouvé. Que dois-je faire pour changer et faire la joie de mon Seigneur ? ». « Tu ne connais pas les mots de la prière ? et, fort comme tu es, tu ne peux jeûner, trouve autre chose pour servir ton Seigneur ». « Mais que puis-je faire ? » « Vois-tu ce fleuve qu’on ne peut traverser sans péril ? Si nuit et jour tu aidais les voyageurs à le passer, tu ferais la joie de ton Seigneur, tu ne serais plus le Réprouvé mais Christophe ».

Armé d’un grand bâton l’homme se rendit sur la rive et devint passeur de la rivière. Une nuit, un enfant l’appela « Christophe, Christophe, fais-moi passer la rivière ».
Le passeur remarqua la tunique bleue de l’enfant, la rondeur de son visage, son sourire confiant. Et ce qu’il tenait dans sa main gauche, n’était-ce pas le globe terrestre ? Il mit donc l’enfant sur son épaule prit son bâton et entra dans les flots.
Le courant alors enfla, la rivière gonfla, L’enfant devint lourd comme du plomb.

Ce pendant la force de Christophe croissait en proportion.
Arrivé sur l’autre rive le passeur dit à l’enfant : « Mon petit tu m’as mis en grand danger, tu as pesé sur moi comme le monde entier. » « Oh ! Ne t’en étonne pas, en portant tous ces voyageurs chaque jour, chaque nuit, tu portes le monde entier ! lorsque tu aides tes frères pour traverser le fleuve de leur douleur, tu grandis dans le courant de l’amour de Dieu, c’est le Christ que tu portes car ton nom, Christophoros, signifie le Porte Christ. »
Christophe mourut martyr en 250 à Rome sous le règne de Decius.
Il est le patron des voyageurs.