Servir l’Église, pourquoi pas vous ?

7 septembre 2022

Les laïcs en mission ecclésiale sont un enrichissement pour le dynamisme et la vie de l’Église

Ce jeudi 9 juin, les laïcs en mission ecclésiale (LEME) se sont retrouvés à la maison diocésaine pour une soirée d’au-revoir et de mercis à 14 laïcs. C’est l’occasion de revenir sur cette mission de service. Servir son prochain au sein de l’Eglise… Pourquoi pas vous ?

Tout homme a besoin de se sentir utile à quelque chose ou à quelqu’un. Servir est ainsi un besoin naturel et tous les bénévoles attestent que dans l’exercice de leur fonction ils reçoivent souvent plus que ce qu’ils donnent. “Je suis à la retraite et j’ai voulu donner du sens au temps libre que j’ai devant moi”, explique Blanche, bénévole au sein d’une association. “Le peu que je peux faire est utile, les coups de mains que j’apporte donne du sens à mon emploi du temps”. Servir son prochain, prendre soin de lui, y être attentif, ne sont pas seulement des valeurs évangéliques. Ces valeurs sont tout simplement humaines. Alors pourquoi pas vous ?

Servir, une mission.

Les « laïcs en mission ecclésiale » sont des hommes et des femmes auxquels l’évêque confie «un service ecclésial public par une lettre de mission » au cours d’une messe de rentrée. Ce peut être au sein de la paroisse ou du diocèse. Ils sont responsables d’aumônerie, de foyers d’accueil dans une paroisse, chargés de l’animation pastorale d’une paroisse, célèbrent les funérailles…

Ce peut être au sein de la paroisse ou du diocèse. Ils sont responsables d’aumônerie, de foyers d’accueil dans une paroisse, chargés de l’animation pastorale d’une paroisse, de la catéchèse. D’autres célèbrent les funérailles. Même la responsable de la communication, l’économe diocésain, le directeur de l’enseignement catholique, sont des laïcs en mission ecclésiale.

La présence des laïcs en mission ecclésiale (Leme), dont l’appellation a été arrêtée en 2005, paraît aller de soi dans le fonctionnement de l’Église en France.
Dans notre diocèse, ils sont ainsi une centaine au service des enfants, des jeunes, des adultes, des malades, des aînés… En collaboration avec les prêtres et  les diacres, ils œuvrent pour que tous les chrétiens déploient leur mission de baptisés, dans les paroisses, mouvements, aumôneries scolaire et de la santé, services diocésains.

Servir, pourquoi pas vous ?

En cette fin d’année certaines missions arrivent à leur terme car les missions ne durent que trois ans, renouvelables deux fois. L’Église a besoin que de nouveaux fidèles laïcs deviennent des disciples missionnaires : “Allez donc à toutes les nations, faites des disciples” (Mt 28.19).

Des postes de salariés sont proposés. Vous les trouverez sur ce lien. Des missions  bénévoles sont aussi affichées.

La famille du diocèse a dit au revoir et grand merci à 14 laïcs 

C’était jeudi 9 juin la soirée d’au-revoir à 14 laïcs en mission dans l’Église, salariés ou bénévoles, en mission depuis trois six, neufs ou dix-sept ans… Une petite centaine de membres de la grande famille diocésaine les entouraient. Prêtres, religieux, diacres, proches collaborateurs, futurs missionnés. Difficile de rassembler tout le monde. Mais chacun a bien représenté l’ensemble de la communauté ! Cela a fait du bien d’entendre un mot chaleureux pour chacun d’entre eux… 

Servir, l’action de grâce du baptisé

Servir, n’est-ce pas “l’action de grâce qui jaillit du cœur du baptisé ? a rappelé notre évêque, en méditant sur la lecture de St-Paul *, lue pendant la messe ; une action de grâce qui passe par la  louange, s’épanouit pour l’Église et donne beaucoup de fruits. La louange est l’expression de la joyeuse fécondité de la grâce”.

Que ces mots éveillent en de nouveaux cœurs le désir de servir l’Église, pour la gloire de Dieu et  le bonheur des hommes et des femmes de ce monde. L’on peut en témoigner, c’est une joie de servir ; une vraie joie.

 

*St Paul, Col 3, 12-17

La famille diocésaine a dit au revoir et un grand grand merci à 14 laïcs
qui auront terminé leur mission d’ici la fin du mois de juillet.