Joyeux et saint Noël à tous !

A l’aube de la JOIE

En cette veille de Noël, c’est centré sur la nécessaire transmission de la joie véritable, que notre évêque s’adresse aux Mayennais. En ces temps de contraintes et d’incertitudes sanitaires, il nous invite à faire circuler ce virus de la joie que nous puisons dans notre espérance de chrétiens.

 

Crèche de Grenade – tirée de l’exposition de la Maison diocésaine.
©diocesedelaval.fr

Message de Noël de Mgr Thierry Scherrer

 

À l’approche de Noël, c’est un message de joie que je voudrais transmettre, mais une joie véritable qui ne soit pas donnée comme une consolation facile au cœur des vicissitudes que nous traversons. C’est un fait que notre société vit une sorte de neurasthénie de masse. Il y a beaucoup de lassitude, de mélancolie, de découragement. En cause, en particulier, cette pandémie qui semble ne jamais finir et qui use nos nerfs en compromettant sans cesse les projets que nous formons. Dans ce contexte, nous avons besoin d’espérance et de joie !

Mais nous pressentons que cette joie ne peut être accueillie qu’en redonnant à Noël son vrai sens, spirituel. Noël ne saurait se réduire à la fête des cadeaux ou aux repas bien arrosés ; ce n’est pas le carnaval de la surconsommation. Noël, c’est Dieu qui nous rejoint à travers le sourire d’un tout petit enfant. En Jésus, Il vient à nous dans sa simplicité pour nous dire sa tendresse, pour nous partager son amour.

Dès lors, la joie ne peut être donnée et reçue que dans la qualité des relations à vivre avec les autres, en particulier les plus démunis. La vraie joie procède de l’amour. Elle grandit au fur et à mesure que l’on apprend à sortir de soi pour aller vers les autres. Elle s’entretient par des attitudes intérieures et extérieures  toutes simples : un sourire, des paroles de consolation et de douceur, la détente et l’humour. La joie, la vraie, s’alimente et se réalimente sans cesse à la source de la bienveillance et de la fraternité.

C’est de ce virus de la fraternité dont nous devons devenir contagieux pour le monde. Ce virus-là ne saurait nous faire peur ! Car ceux et celles qui le contractent deviennent des « cas-contact », d’infatigables porteurs de paix et de joie.

Dans notre Église en Mayenne, justement, nous vivons dans l’élan donné par la promulgation des Actes de notre synode. Trois années durant, nous avons fait chemin ensemble et réfléchi autour du thème : « Tu as du prix à mes yeux ! En ce monde aimé de Dieu, ouvrons des chemins de joie ».

C’est le vœu que je forme au seuil de cette année nouvelle. Que dans tous les lieux où nous vivons, nous soyons des apôtres de la joie véritable.

Je vous souhaite un beau Noël de lumière et de paix !

Mgr Thierry SCHERRER
Évêque de Laval

Les horaires des célébrations de Noël

Cliquez sur la colonne de votre choix pour mettre dans l’ordre alphabétique.

Les horaires en un clic