La paroisse a accueilli ce dimanche 27 septembre le Père Maxime BEUCHER (39 ans), prêtre coopérateur et le Père Marcel BOURDON (75 ans), prêtre auxiliaire, au cours de la messe de rentrée et de fête paroissiale présidée par le Père Gérard POIRIER, curé de St Berthevin, sous le signe de la Paix.

 

Accueil fraternel

Avec le Père Poirier, le Père Maxime Beucher et le Père Marcel Bourdon sont nommés au service des trois paroisses de St Berthevin, de Saint-Jean, Saint-Paul et Saint-Sulpice (Laval) et Saint-Pierre de Changé. Le Père Maxime est également délégué épiscopal pour la pastorale diocésaine des jeunes, et le Père Marcel Bourdon a été précédemment curé de la paroisse ND de Charné (Ernée). Le Père Gérard Poirier qui demeure vicaire général et responsable diocésain du diaconat permanent, confie : « le champ de la mission est immense et mon ministère de curé pour 3 paroisses ne peut que se déployer qu’avec des équipes de laïcs et avec la fraternité de mes confrères ».  

Trois dynamiques

Au cours de son homélie, le Père Poirier a donné trois orientations pour l’année pastorale qui vient : la dynamique de l’écoute et du partage fraternel, la dynamique du synode diocésain pour relire les évènements de nos vies à la lumière de la Parole de Dieu et ouvrir ensemble des chemins de joie ; et la dynamique missionnaire qui fait de chacun et de tous des témoins de la foi chrétienne et des boussoles dans un monde souvent déboussolé ».

Un envoi festif

A la fin de la célébration, les participants ont reçu un sac coloré avec le magazine diocésain, le livret « en route vers Pentecôte 2021 », un feuillet avec une prière et les  trois orientations paroissiales, ainsi qu’un rameau d’olivier béni.    Signe de paix, ce rameau veut faire mémoire de tous les gestes de compassion, de soins et d’amour vécus au jour le jour dans cette situation sanitaire liée au COVID,  en mémoire aussi du don de l’amour total de Jésus que nous aurions dû célébrer ensemble le dimanche des Rameaux, début avril dernier.

Pères Marcel BOURDON,  Gérard POIRIER et Maxime BEUCHER