Après 2 mois de confinement, nous vous proposons de faire un bilan personnel de ces semaines particulières. Qu’avons-nous vécu ? Que voulons-nous garder ? Qu’est-ce que j’ai découvert comme talents ou ressources insoupçonnés ? 

Cette initiative a été proposée aux fidèles de la paroisse St-Pierre-St-Vénérand et dans une paroisse du diocèse de Lyon. Elle peut nous faire du bien ; alors bonne relecture à tous !

 

Pourquoi faire une relecture ? 

Ce qui fait l’homme c’est la reprise permanente des expériences qu’il a vécues… On vit en avant, on comprend en arrière, explique Joseph Thomas, s.j. 1922-1992). L’homme qui ne revient pas sur ce qu’il a vécu en reste à la surface de lui-même… C’est quand on peut se dire soi-même ce que l’on a vécu que l’expérience est réellement intériorisée. Alors, elle est formatrice. Il convient donc de prendre le temps de cette relecture. La relecture est la condition de l’émerveillement.  

 

Comment faire une relecture ?

Nous vous proposons trois niveaux de relecture : par rapport à soi, aux autres et à Dieu. Les questions ne sont pas exhaustives, mais elles peuvent aider à relire ces dernières semaines et à voir comment l’Esprit Saint a agi et m’a fait grandir humainement et spirituellement…

 

 D’un point de vue personnel 

  • Qu’ai-je appris/découvert de moi ? Par exemple dans mon rapport au temps, aux biens, à mon corps, à ma santé, aux activités, à la solitude…
  • Quelles ont été mes joies ? Je peux noter particulièrement un ou plusieurs moments dont je veux me souvenir.
  • Quelles ont été mes difficultés / mes peines ? Je nomme mes émotions, mes pensées, mes regrets peut-être.

 

Au niveau relationnel, avec les autres

  • Quelle personne vient spontanément à mon esprit quand je repense à ces deux mois passés ? Pourquoi ?
  • Quel nouveau type de relation ou niveau de relation ai-je découvert ou mis en place ? enrichissement/approfondissement, souffrance?
  • Ai-je (re)découvert des limites dans ma manière de vivre mes relations (familiales, amicales, professionnelles…)?
  • Quelle(s) décision(s) ce temps de confinement m’invite à prendre dans la manière de vivre par la suite mes relations avec les autres ?

 

Concernant ma relation à Dieu

  • Comment ai-je perçu la présence de Dieu dans ce temps de confinement?
  • Quelle place ai-je laissé à la Parole de Dieu? Quelles paroles de l’Ecriture m’ont plus particulièrement marqué pendant ce confinement?
  • Comment ai-je vécu ce temps de privation des sacrements (eucharistie, réconciliation) ? Quel désir ou prise de conscience cela a-t-il fait grandir en moi ?
  • Quelle attention ce temps de confinement m’invite à renouveler en terme de prière personnelle et communautaire? (écoute de la Parole de Dieu, adoration, engagement dans la vie paroissiale liée à l’eucharistie…)
Le déconfinement nous invite à quitter un certain confort.
Notre animal domestique attendra ses caresses le soir !