Rejoignez la dynamique des Jeunes Pros

10 juin 2022

Les Jeunes Professionnels sont des jeunes chrétiens en vie active. Ni statut social, ni statut « professionnel », il n’existe pas de modèle préétabli chez les JP. Les groupes sont très divers, chacun ayant sa spécificité et sa couleur locale. Rencontre avec Emma, coordinatrice du groupe à Laval.

On les appelle aussi les JP. Ils sont nés dans l’élan des JMJ de 1997. On doit au Père Luc Meyer le lancement du premier groupe en 2001. Les JP ont un état d’esprit qui conjugue ouverture, pluralité, convivialité et réunit des gens très différents : chacun y est accueilli tel qu’il est et la devise pourrait être : “venez comme vous êtes”.
Les jeunes pros (Emma en jaune)

Emma, à vingt-quatre ans, pourquoi avoir rejoint un groupe de JP et qu’est-ce que cela vous apporte ?

Je suis lavalloise, j’ai fait toute ma scolarité dans des écoles catholique qui correspondent à la tradition familiale de ma famille qui n’est pas particulièrement pratiquante. En 2018 j’ai intégré l’Ircom à Angers et me suis retrouvée immergée dans un milieu très porteur, au sein d’une communauté d’étudiants heureux de croire et engagés. Lors de notre cursus nous devions choisir de nous investir dans un projet social ce que j’ai fait et cela m’a beaucoup portée. J’ai alors demandé à recevoir le sacrement de confirmation en 2020. J’ai été très bien accueillie par les paroissiens qui m’ont poussé à rencontrer d’autres jeunes car il faut dire que nous étions peu nombreux de cette espèce. C’est pourquoi, comme je ne suis plus étudiante aujourd’hui, j’ai décidé de rejoindre les JP ! Cela m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, de créer des liens d’amitié, de m’insérer dans mon lieu de vie et de prendre les moyens pour m’y plaire.

Comment fonctionne le groupe des Jeunes Pros de Laval ?  

Le groupe est constitué d’une trentaine de personnes présentes régulièrement. Elles sont originaires de Mayenne, Laval, Evron…  Le groupe est très divers. On y croise des néophytes, des personnes en recherche,  des baptisés ou non, des catholiques ou des protestants. C’est un lieu où les jeunes peuvent s’investir de leur Église locale, soit à l’échelle paroissiale, soit à l’échelle diocésaine, tout en y trouvant un appui pour leur vie. En intégrant les JP, je me suis rendue compte que chacun est seul, dans son coin et a un besoin très fort de se retrouver.

En quoi consistent les réunions JP ?

Nous avons trois réunions mensuelles : tous les quinze jours, le jeudi et un samedi par mois. Le calendrier de l’année est défini avec notre prêtre accompagnateur qui est actuellement le père Félix de Craon. La réunion du jeudi est parfois consacrée à un d’enseignement fait par des religieux ou des laïcs. Nous avons par exemple rencontré Philippe Royer, ancien président des EDC. Cela peut être aussi une soirée d’adoration. Les samedis sont plutôt des temps de convivialité. Nous avons par exemple passé une journée au monastère orthodoxe de Bois Salair, ou à Notre-Dame-du-Chêne à Vion, chez les frères de St Jean. Nous avons également passé une journée avec Vincent de Rochambeau, séminariste, à Château-Gontier.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Actuellement, le groupe des JP ne demande pas un engagement particulier… on peut venir à la carte. Mais cela a des limites car cela freine la cohésion du groupe. Pour l’an prochain, nous avons réfléchi à une nouvelle proposition d’un parcours sur trois mois pour enrichir la fraternité, se nourrir et construire des liens plus forts entre nous. L’un de nous a également le souhait d’organiser un samedi Kayak. Nous présenterons tous ces projets lors de notre réunion de fin d’année à la maison diocésaine le 17 juin prochain à partir de 19h. Une soirée conviviale autour d’un barbecue, ouverte à tous ceux qui souhaitent nous rencontrer ou nous rejoindre. Nous recherchons toutes les bonnes volonté le cercle peut d’élargir… à l’infini !

Contact : jeunesproslaval@gmail.com