Je vous salue, Marie

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Marie, femme de l’écoute, ouvre nos oreilles

« Marie, femme de l’écoute, ouvre nos oreilles : fais que nous sachions écouter la Parole de ton Fils Jésus entre les mille paroles de ce monde ; fais que nous sachions écouter la réalité dans laquelle nous vivons, chaque personne que nous rencontrons, en particulier celle qui est la plus pauvre, démunie, en difficulté. Marie, femme de la décision, illumine notre esprit et notre cœur, pour que nous sachions obéir à la Parole de ton Fils Jésus, sans hésitations ; donne-nous le courage de la décision, de ne pas nous laisser entraîner pour que d’autres orientent notre vie. Marie, femme de l’action, fais que nos mains et nos pieds aillent « en hâte » vers les autres, pour apporter la charité et l’amour de ton Fils Jésus, pour apporter, comme toi, dans le monde la lumière de l’Évangile. Amen. » 

Pape François à Rome le 31 mai 2013

Le Magnificat

Marie dit alors :
Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom ! 

Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,
Il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

(Lc 1,47-55)

Statue de Notre-Dame d’Avesnières – Laval

Souvenez-vous

 

Souvenez‑vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux
qui ont eu recours à votre protection,
imploré votre assistance ou réclamé votre secours,
ait été abandonné.
Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ma Mère,
je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds.
Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières,
mais écoutez‑les favorablement et daignez les exaucer. Amen

Memorare

 

Memorare, o piissima Virgo Maria,
non esse auditum a saeculo,
quemquam ad tua currentem praesidia,
tua implorantem auxilia,
tua petentem suffragia, esse dereclitum.
Ego, tali animatus confidentia, ad te, Virgo virginum, Mater curro,
ad te venio, coram te gemens peccator assisto.
Noli, Mater Verbi, verba mea despicere,
sed audi, propitia, et exaudi. Amen !

Sous l’abri de ta miséricorde

Sous l’abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers délivre‑nous toujours,
Ô Vierge glorieuse et bénie.

Sub tuum

Sub tuum praesidium confugimus, sancta Dei Genitrix.
Nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus,
sed a periculis cunctis libera nos semper,
Virgo gloriosa et benedicta.

Prière à Notre‑Dame de la Médaille Miraculeuse

 

Tu es bénie entre toutes les femmes,
Bienheureuse toi qui as cru.
Le Puissant fit pour toi des merveilles,
La merveille de ta maternité divine !
Et en vue d’elle, la merveille de ton Immaculée Conception.
La merveille de ton fiat.
Tu as été associée si intimement à toute l’œuvre de notre Rédemption,
associée à la Croix de notre Sauveur
ton cœur en a été transpercé, à côté de son cœur
Et maintenant, dans la gloire de ton Fils,
tu ne cesses d’intercéder pour nous, pauvres pécheurs.
Tu veilles sur l’Église dont tu es la Mère.
Tu veilles sur chacun de tes enfants.
Tu obtiens de Dieu, pour nous, toutes ces grâces ue symbolisent
les rayons de lumière qui irradient de tes mains ouvertes.
A la seule condition que nous osions te les demander,
que nous approchions de toi
avec la confiance, la hardiesse, la simplicité d’un enfant.
Et c’est ainsi que tu nous mènes, sans cesse, vers ton divin Fils. Amen

(Prière de Jean‑Paul II, 31 mai 1980 ‑ rue du Bac)

site de prière en ligne
Cliquez pour accéder au site
Donec id Aenean ut libero at facilisis Lorem