Mgr Thierry Scherrer, Evêque de Laval, était à Ambrières pour présider la messe d’installation des nouveaux curés de la paroisse : le Père JImmy Couëffé et le Père Pierre-Marie Perdrix

La célébration a commencé par la remise de la clé de l’église d’Ambrières-Les-Vallées par son maire, Guy Ménard aux nouveaux curés.
Si  deux curés  sont présents sur la paroisse Notre Dame sur la Varenne, toutefois, comme l’a précisé Mgr Scherrer, le Père Pierre-Marie reste modérateur pour les 4 paroisses du doyenné du Pays de Mayenne.
Dans son homélie, notre Evêque a rappelé que la liturgie nous fait prendre conscience de l’importance de la prière.
C’est le  message de Marie à Pontmain qui est  une éducatrice de la prière « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, mon fils se laisse toucher »
La prière nous met en relation avec Dieu.
Dans la parabole du pharisien et du publicain de l’évangile du jour, on va plus loin: le pharisien montre une observation scrupuleuse de la foi et fait preuve d’autosuffisance Il fait mieux que tous les autres.
 » moi je donne aux pauvres..les autres sont de vils pêcheurs ! »
Toute autre est l’attitude du publicain qui prie un Dieu de pitié ou de miséricorde et
laisse la perfection de Dieu entrer en lui.
Il est sur le chemin de l’humilité. La prière du Pauvre traverse les nuées et  touche le cœur de Dieu.
Paul est à la fin de sa vie, il se sait aimer de Dieu; il a une  conscience vive de sa miséricorde, le seigneur en a fait un apôtre
 
Nous avons vécu un moment marquant dans la paroisse avec l’engagement des curés de conduire cette communauté paroissiale.
 
Les nouveaux curés ont été très applaudis par une assemblée peu nombreuse.
Le Père Jimmy a remercié les maires et conseillers municipaux présents, excusé l’absence des directeurs des EHPAD et de l’ecole Saint François Xavier.et renouvelé ses remerciements à la chorale et aux équipes liturgiques pour la préparation de cette messe, qui marque un tournant dans la vie de la Paroisse Notre Dame sur la Varenne.
Les élus et paroissiens étaient invités à un verre de l’amitié dans le cloître de l’église, l’occasion de se retrouver pour des échanges animés et souriants.

Quelques mots sur 2 curés in solidum sur la paroisse?

2 curés in solidum, c’est-à-dire solidairement, c’est-à-dire qui prennent soin ensemble, fraternellement, des paroissiens et de la population afin que l’Évangile soit annoncé, célébré, vécu sur notre territoire
2 curés in solidum, c’est-à-dire solidairement, et plus largement avec une équipe pastorale de doyenné, avec un diacre, avec des équipes paroissiales locales...
2 curés in solidum, c’est-à-dire solidairement et plus largement encore avec un diocèse, avec tous ceux qui dans la société souhaitent promouvoir la vie, la fraternité, la paix.
Cette formule de curés in solidum existe depuis longtemps dans l’Église.
Personnellement, je l’ai déjà vécu durant les premières années de mon ministère. Elle est particulièrement pertinente pour éviter la solitude, pour développer la collaboration entre prêtres alors que les missions confiées se multiplient et pour entrainer la paroisse dans un apostolat communautaire. Cette formule nous rappelle l’Évangile quand Jésus envoyait les disciples 2 par 2. Le témoignage de la fraternité des prêtres et des communautés est attendu par la société.
Père Pierre-Marie Perdrix, doyen du Pays de Mayenne et curé in solidum de la Paroisse Notre-Dame sur la Varenne
Le psaume 33 « Un pauvre crie, le Seigneur entend » avec les voix de Flora et d’Albane
Le partage du verre de l’amitié  avec les paroissiens et les élus ; le Père Jimmy avec Roland Angot, Maire de Soucé, Guy Ménard, maire d’Ambrières, Marcel Barbé, maire de Saint Loup du Gast et Roseline Vesval, Maire adjoint d’Ambrières