Une année de plus pour le synode

La situation sanitaire bouleverse la vie quotidienne et les projets de chacun, personnels, familiaux ou professionnels… Notre vie de chrétiens est elle aussi, touchée. Devant cette situation, notre évêque et les responsables du synode ont décidé de donner une année de plus à notre réflexion. Rendez-vous à la Pentecôte 2021.

Depuis deux ans, les chrétiens de la Mayenne sont en synode. Cette grande consultation qui a réuni en Mayenne près de 4 000 personnes en équipes de réflexion, va nourrir un certain nombre de décisions de la part de l’évêque, pour l’avenir de l’Eglise locale.

Ces décisions devaient être promulguées dimanche 31 mai, le jour de la Pentecôte à Pontmain, autour d’un grand rassemblement diocésain, comme il en existe un tous les cinq ans et qui rassemble près de 5 000 personnes autour de notre évêque. Une cinquantaine d’adultes devaient y recevoir le sacrement de la confirmation

 

Des circonstances qui feront aussi l’histoire de notre synode

Mais les bouleversements actuels ont amené les responsables diocésains à prendre une année de plus pour approfondir. En effet,  « dans les semaines et les mois qui viennent, nous aurons besoin de temps pour nous retrouver, nous consoler et lever les yeux vers l’avenir » explique Mgr Scherrer, soutenu par le secrétaire du synode et vicaire général le Père Luc Meyer : « Nous sommes tellement préoccupés par ce qui se vit actuellement ; on a tellement besoin de se retrouver dans nos communautés puisqu’on ne peut plus se rassembler le dimanche. Il nous semble donc opportun de repousser cet événement ».

Vote lors de la troisème assemblée synodale

Une année pour reconstruire nos communautés

Toute cette année va être consacrée aux retrouvailles, plutôt qu’à la préparation d’une fête. A commencer pour toutes les personnes décédées dont les funérailles se sont passées simplement au cimetière ;  pour toutes les familles qui devaient vivre des baptêmes, des mariages, des communions…  Il va donc y avoir besoin de temps pour se reconstituer. Cela va mobiliser les énergies.

 

Les confirmations d’adultes auront lieu dès que possible

C’est donc dans ce contexte, que la date du rassemblement diocésain tant attendu est reportée à la Pentecôte 2021, le dimanche 23 mai. C’est ce jour-là que seront promulgués les lois et décrets du synode. Quant’ à la  confirmation des adultes, celle-ci se fera dès que possible après la fin du confinement.

Cet événement historique qu’est l’épidémie de Covid-19 est entré aussi dans l’histoire de notre synode. Les conclusions de notre évêque ne pourront pas ne pas en tenir compte.

Une histoire de virus dans l’histoire d’un synode

Le temps du synode aura été marqué par cette crise sanitaire. La phrase d’Isaïe, qui nous guide depuis deux ans, révèle encore plus sa profondeur : « Tu as du prix à mes yeux !… » Nous avons le désir de nous laisser conduire encore plus loin sur ce chemin.

Dans son homélie du 27 mars 2020, transmise à toute la planète, le Pape François se tourne vers Dieu : « Dans notre monde, que tu aimes plus que nous, nous sommes allés de l’avant à toute vitesse, en nous sentant forts et capables dans tous les domaines. Avides de gains, nous nous sommes laissé absorber par les choses et étourdir par la hâte. Nous ne nous sommes pas arrêtés face à tes rappels, nous ne nous sommes pas réveillés face à des guerres et à des injustices planétaires, nous n’avons pas écouté le cri des pauvres et de notre planète gravement malade. Nous avons continué notre route, imperturbables, en pensant rester toujours sains dans un monde malade. Maintenant, alors que nous sommes dans une mer agitée, nous t’implorons : “Réveille-toi Seigneur !” […] Tu nous invites à saisir ce temps d’épreuve comme un temps de choix. Ce n’est pas le temps de ton jugement, mais celui de notre jugement : le temps de choisir ce qui importe et ce qui passe, de séparer ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas. C’est le temps de réorienter la route de la vie vers toi, Seigneur, et vers les autres. » 

 Dans cette mer agitée, le secrétariat du synode pense à chacun de vous et continue à se rendre disponible pour recueillir les réflexions et les partages des équipes, y compris les temps de relecture qu’elles pourront vivre après cette crise.

Une année pour nous reconstruire ensemble

D’ici la fin de l’année scolaire, nos paroisses et nos communautés pourront bientôt, nous l’espérons, se reconstituer peu à peu. Rencontres familiales après un temps de séparation, messes de requiem en mémoire des personnes décédées durant la période de confinement… baptêmes, mariages, professions de foi, premières communions… : divers événements vont se bousculer et mobiliser nos énergies.

 Après cette crise sanitaire qui ébranle le monde et nos sociétés, le secrétariat du synode vous proposera des éléments de relecture de ce que nous traversons actuellement et de la façon dont cela modèle notre perception de l’avenir : ce que nous aurons appris sur nous, notre entourage, notre monde, notre foi et les changements à opérer. Autrement dit, nous poursuivrons le travail engagé pour mieux sentir encore à quoi nous sommes appelés.

 

Notre évêque à la rencontre de tous les paroissiens

Au cours de cette année prochaine, avant de promulguer des lois et des décrets, notre évêque ira à la rencontre des communautés chrétiennes : plus que jamais, au moment où nous pourrons nous projeter à nouveau dans l’avenir, il sollicitera notre « flair » de chrétiens  marqués par cette épreuve qui touche toute la société et souligne l’actualité de l’encyclique Laudato Si’. Avec les curés et les doyens, la forme et la date de ces rencontres pourront être précisées dans les semaines et les mois qui viennent. En quelque sorte, ce seront de mini visites pastorales.