Un prêtre mayennais devient évêque

L’ordination épiscopale de Mgr Luc Meyer, ce samedi 17 septembre 2022 en la cathédrale de Rodez, est désormais gravée dans l’histoire de l’Eglise mayennaise et celle de l’Eglise aveyronnaise. Une bonne centaine de Mayennais y étaient présents. Nombreux sont ceux qui l’ont aussi suivie à distance. Tous ont accompagné dans la prière, leur Père Luc devenu le 81e évêque d’un diocèse pas si différent de la Mayenne. Souvenirs d’un mémorable moment.

 

Par le train, l’avion, en voiture ou en car, c’est l’ amitié, l’affection filiale, l’amour d’une maman, qui ont fait parcourir joyeusement les 670 km qui séparent les deux départements. Par affection lui aussi, Mgr Luc avait fait réserver une place de choix pour sa famille, ses amis, ses paroissiens,  tout devant, en la majestueuse et solide cathédrale ruthénoise en grès rose, ancrée dans ses huit siècles.

©diocèse de Rodez

Mgr Thierry Scherrer, l’un des trois évêques consécrateurs

Trois évêques ont été choisis par Mgr Meyer pour le consacrer dans l’ordre épiscopal : Mgr Guy de Kérimel, archevêque de Toulouse ; l’ancien évêque de Rodez, Mgr François Fonlupt, et Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval. 

Les trois heures et vingt minutes de cette grandiose cérémonie n’ont aucunement pesé au coeur des quelque 2 300 fidèles venus prier pour et avec leur nouveau pasteur. 23 évêques, des dizaines de prêtres aveyronnais, prêtres mayennais, prêtres amis, diacres permanents. Quelle belle assemblée ! Petit moment d’éternité ! 

Mgr Thierry Scherrer (Laval), Mgr Guy de Kerimel (Toulouse)
et Mgr François Fonlupt (Avignon)

Une homélie sous le signe de l’Esprit Saint 

Par le don de l’Esprit Saint, tu deviens grand prêtre et pasteur du peuple de Dieu, principe d’unité de l’Eglise qui est en Aveyron”, a commencé l’archevêque de Toulouse, Mgr Guy de Kérimel en s’adressant à Mgr Meyer. “Tu reçois l’esprit de force, d’amour et de pondération, qui te donnera sagesse et audace pour annoncer inlassablement l’évangile”. Et de rappeler aussi la mission du pasteur qui est dans le témoignage :  “témoigner de l’amour infini de Dieu, témoigner de l ‘espérance auprès des baptisés, délivrer des peurs qui emprisonnent et durcissent les coeurs” a continué l’archevêque en insistant sur la nécessité de “ramener l‘enthousiasme dans les communautés chrétiennes, et la joie sur les visages éprouvés”.

Mgr Guy de Kerimel (Toulouse) au cours de son homélie

Un ministère crucifiant et beau

Le ministère épiscopal nous fait expérimenter la joie de Dieu, et la croix. Tu trouveras la joie dans les rencontres, dans  l’amour que tu recevras des fidèles, a témoigné Mgr de Kérimel, dans  la contemplation du travail de la grâce chez ceux qui te seront confiés, dans les lettres des catéchumènes, des confirmands…   “Tu rencontreras les épreuves, dans les contradictions, les décalages  entre tes désirs pastoraux et ton incapacité à les mener à bien. Le ministère épiscopal est crucifiant et beau. Il fait souffrir et en même temps, élargit le coeur, pour que ce coeur devienne toujours plus un coeur de chair, vulnérable, blessé et pourtant habité par une force qui ne vient pas de  lui, un coeur de pauvre”.

Mgr Luc Meyer, évêque de Rodez et Vabres

Là-bas, ils l’appellent déjà Mgr Luc

L’allocution du nouvel évêque à la fin de l’ordination a donné le ton de la vie pastorale en Aveyron.  Déja lors de ces premières rencontres diocésaines, on avait senti que le courant passait bien.  Ce fut le cas, semblait-il pendant le pèlerinage de l’hospitalité qui rassemblait 900 aveyronnais à Lourdes, fin août,n et auquel participait Mgr Luc..
La ferveur et l’enthousiasme exprimés ce samedi 17 septembre en disaient long  aussi, sur la volonté de construire un étage de plus à la fraternité.

Mgr Luc Meyer, évêque de Rodez et Vabres

Sa devise épiscopale : “Revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ”

Empruntée à saint Paul Rm, 13, 14, Mgr Meyer veut exprimer l’importance de la transformation intérieure de chacun de nous. C’est cela revêtire le Seigneur Jésus Chirsit. Souvent, on pense qu’il faut d’abord croire, comme  les chrétiens, puis se comporter comme les chrétiens. Mais qui est digne d’y appartenir ?  “Je crois au contraire, qu’il est bon de donner à des personnes l’occasion  d’essayer la vie chrétienne, de prendre goût à croire comme les chrétiens”.

L'anneau épisopal de Mgr Luc Meyer représente la couronne de Notre Dame de Pontmain
L’anneau épiscopal de Mgr Luc Meyer,
eprésente la couronne de la Vierge Marie à Pontmain.

L’anneau et les armoiries aux couleurs de Pontmain

Les armoiries de l’évêque de Rodez : En haut à gauche, la couronne et les trois étoiles de Pontmain. A droite : la coquille Saint-Jacques et les deux bourdons : le département de l’Aveyron est traversé par le chemin de Saint-Jacques. Le bourdon représente le bâton du pèlerin. En bas, le cheval blanc, de l’Apocalypse, signe de pureté, de force, porte le Verbe de Dieu. Blanc est synonyme de résurrection.

Le mot de l'évêque Luc Meyer au Peuple de l'Aveyron... et au mayennais.
Mgr Luc Meyer s’est adressé à l’assemblée à la fin de l’ordination. Empruntant une expression à notre évêque, Mgr Luc s’est fait une joie de s’exprimer ainsi ; “Elle est belle notre Eglise du Seigneur, en … Aveyron ! “.
Applaudissement général.

Ordination épiscopale
de Mgr Luc MEYER,
Evêque de Rodez et Vabres

Samedi 17 septembre 2022