La messe anticipée du 1er novembre, fête de TOUS LES SAINTS

 
« La fête de la Toussaint nous invite à réfléchir à la grande espérance chrétienne qui repose sur la résurrection du Christ via les saints et les bienheureux qui en sont les témoins les plus légitimes. » Pape François.
 
Chant d’entrée : Ils sont nombreux les bienheureux.
Ils sont nombreux les bienheureux. Qui n’ont jamais fait parler d’eux. Et qui n’ont pas laissé d’imageTous ceux qui ont depuis des âges.Aimé sans cesse et de leur mieux .Autant leurs frères que leur Dieu ! ….
Prière pénitentielle : Kyrie, messe de Saint François Xavier.
Gloire à Dieu : messe du partage.
(Le prêtre) Gloire à Dieu au plus haut des cieux
(L’assemblée) – et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons,-nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire.Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu, le Père tout-puissant.
1ère lecture : Ap. 7, 2-4.9-14)
Psaume 23 : Voici le peuple de ceux qui cherchent ta face, Seigneur.
2ème Lecture : (1Jn. 3, 1-3)
Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 1-12a
CREDO
Prière universelle : Dieu de tendresse, souviens-toi de nous.
NOTRE PERE
Chant de Communion : Voici le Corps et le Sang du Seigneur.
Voici le corps et le sang du Seigneu. La coupe du Salut et le pain de la Vie.
Dieu immortel se donne en nourriture.Pour que nous ayons la vie éternelle.
Chant d’envoi : Si la mer se déchaîne.
Il n’a pas dit que tu le coulerais
Il n’a pas dit que tu sombrerais
Il a dit : allons de l’autre bord, allons de l’autre bord.

 

 

La messe à Notre Dame d’Ambrières a été suivie par 120 personnes.

 

Le lendemain,mardi 1er novembre :par un temps de Toussaint, c’était la bénédiction des tombes

Avec le diacre Daniel : à 14h cimetières de Le Pas et ensuite Couesmes, Vaucé, Soucé.
Avec le Père Jimmy : à 14h cimetières de Chantrigné, saint Loup du Gast, Cigné et la Haie Traversaine.
Vers 17h, le diacre Daniel et le Père Jimmy seront présents au cimetière d’Ambrières.
Le chemin lumineux vers l’autel avec un lumignon pour chacune des personnes qui nous a quittés

 

Daniel, diacre; Matthieu,servant d’autel, Le Père Jimmy et Joseph

 

 

Samedi 29 octobre, messe du 31 ème dimanche du Temps ordinaire à Notre-Dame d’Ambrières

 

L’homélie du Père Jimmy : »Jésus, j’accepte ton invitation à venir me rejoindre, venir chez moi, dans ma demeure. »

 
« Souvent lorsqu’on nous parle de sacrement de la réconciliation, on nous présente l’Evangile où il est question du fils qui fait n’importe quoi en dépensant tout son héritage.
Le passage d’évangile que nous recevonsaujourd’hui, celui qui nous parle de Zachée, est aussi un passage où il est question de réconciliation…
Un Jésus qui s’invite…Le Christ agit dans notre vie. Ici, il prend les devants dans notre relation. Habituellement, c’est nous qui regardons vers le haut pour regarder vers le Ciel et là, c’est Jésus qui regarde vers le Haut pour s’adresser à Zachée. Le Christ veut être uni à Zachée, mais il n’impose rien. Il veut nous regarder.
« Zachée, descends vite, aujourd’hui, il faut que j’ailler demeurer dans tamaison. » « Il faut » est une nécessité, une nécessité d’amour. Zachée est-il prêt à se laisser rencontrer ? Zachée voulait voir à tout pris
Jésus. Jésus voulait bien plus que cela. Alors Jésus s’invite chez Zachée.Un Jésus qui n’impose rien »…

 

.Suite de l’homélie

Dans la première lecture, le livre de la sagesse, Dieu est montré comme le Dieu de la Miséricorde « Tu as pitié de tous leshommes parce que tu peux tout » « Ceux qui tombent, tu les reprends peu à peu » « se détourner du mal et croire en toi, Seigneur…
Zachée, ce collecteur d’impôt, cet homme riche, cet homme qui collabore avec l’ennemi romain grimpe sur un arbre pour voir Jésus. Zachée a besoind’autre chose que d’argent. Zachée a le désir… Zachée a le désir de le rencontrer. Tous les obstacles franchis, Zachée a la foi et l’espérance en lui. Il veut voir qui était Jésus. On ressent la douceur de Jésus. Jésus le veut et l’appelle par son nom. A la question Zachée était-il prêt ? Il voulait voir Jésus, mais est-ce que tout était prêt en lui, chez lui pour accueillir
Jésus. Zachée va se présenter à Jésus tel qu’il est…Un Jésus qui transforme…Il n’y a pas de contact avec Jésus qui ne porte des fruits. Jésus en rejoignant Zachée, Jésus transforme son coeur… »
 
Le texte complet de l’homélie du Père Jimmy Messe du samedi 29 octobre 2022
 

 

 

 

La procession fluviale et les messes des 14, 15 et 16 octobre dans le doyenné

 
L’homélie du Père Jimmy samedi 15 octobre à Saint Martin et dimanche 16 octobre à la Basilique de Mayenne
 
Il est 19h45 en ce vendredi soir. Les cloches de la Basilique Notre Dame sonnent. Un grand nombre de personnes est réuni sous le viaduc.
Sur la Mayenne, un petit bateau  et sur celui-ci est disposé une statue, c’est celle de la Vierge Marie. Il est temps de partir en procession, des flambeaux à la main.
Tous entonnent des prières et des cantiques, petits et grands, jeunes et moins jeunes. De temps en temps, on s’arrête. On regarde Marie qui dans ses bras porte son fils Jésus.
Puis tout ce groupe de pèlerins fait son entrée dans la Basilique, on chante de plus en plus fort. Le grand orgue, la trompette et la flûte portent notre chant.
Rien n’a arrêté Notre Dame des miracles, ni nos doutes, ni nos interrogations, pas même la pluie. La Vierge Marie avec son fils dans ses bras, nous a réunis de tout le doyenné du Pays de Mayenne pour vivre l’Eucharistie.
La veuve de l’Evangile vit une situation difficile, désespérée. Elle attend que justice lui soit rendue car elle a affaire à un juge corrompu.
Elle est pauvre cette veuve. Elle a peu de moyens pour se défendre, sur qui peut-elle compter, personne. Sa vie est difficile et pourrait devenir impossible.
On s’est tous un jour retrouvé dans ce genre de situation, où on ne sait plus que faire, vers qui se retourner. La veuve ne lâche rien, elle insiste. Alors le juge corrompu pour avoir la paix lui donne ce qu’elle veut. »
Si un juge corrompu rend la justice devant quelqu’un d’insistant, il est sûrement plus facile de convaincre notre Père céleste de nous donner toutes les bonnes choses dont nous avons besoin, simplement en les lui demandant, en persévérant dans les prières.
Chacun est entré dans la Basilique chargé d’intentions et de demandes.
Pendant la messe il n’y a pas eu de prière universelle comme habituellement mais une paroissienne, accompagnée d’une enfant ont déposé dans le chœur avec une petite bougie une boite.
La boîte contenant nos intentions de prières que nous déposons quotidiennement dans la chapelle dédiée à la Vierge des miracles.
La petite bougie déposée est le signe de notre confiance, le signe de notre espérance. Il nous faut être tout petit pour demander, bien humble et il nous faut beaucoup d’amour.
Oui, quand je demande, je dois le faire avec amour et humilité »….
 
Le texte complet de l’homélie

 

La Basilique Notre Dame des miracles de Mayenne

Les messes du doyenné du Pays de Mayenne, des 14, 15 et 16 octobre étaient présidées

  • Procession fluviale du vendredi 14 à la Basilique de Mayenne Père Pierre-Marie Perdrix  Soirée merveilleuse, en photos 
  • Messe anticipée du 29ème dimanche du Temps ordinaire, samedi 15, à Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées Père Laurent Ouattara  L’homélie de Daniel Ruault 
  • Messe anticipée du 29ème dimanche du Temps ordinaire, samedi 15, à l’église Saint Martin de Mayenne Père Jimmy Couëffé
  • Messe  du 29ème dimanche du Temps ordinaire, dimanche 16, à la Basilique de Mayenne Semaine mondiale missionnaire Père Pierre-Marie Perdrix

Samedi 9 octobre, messe anticipée du 28ème dimanche du Temps ordinaire, en l’église Notre Dame d’Ambrières

 
« Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » (Lc 17, 11-19)
 
L’Evangile du jour : Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
 
En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem,
traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.
 
Comme il entrait dans un village,dix lépreux vinrent à sa rencontre.
Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent :
« Jésus, maître,prends pitié de nous. »
 
À cette vue, Jésus leur dit :« Allez vous montrer aux prêtres. »
En cours de route, ils furent purifiés.
 
L’un d’eux, voyant qu’il était guéri,revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce.
Or, c’était un Samaritain…
 
Le texte complet de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Le Père Jimmy a présidé la messe du samedi 8 octobre à Notre Dame d’Ambrières
(phoro d’illustration)

Samedi 2 octobre, messe anticipée du dimanche 27ème dimanche du Temps ordinaire

L’homélie du Père Dieudonné Bambara : » Oui donne-nous, Seigneur, de vivre et de progresser dans la foi et l’humilité. »

 
« Les lectures bibliques de ce dimanche sont un appel à la foi et à la confiance.
Le prophète Habacuc (1ère lecture) lance vers le Seigneur un cri de révolte « Combien de temps vais-je t’appeler au secours et tu n’entends pas, crier contre la violence et tu ne réponds pas ? »
La violence qu’il dénonce c’est celle de l’ennemi du moment, celle des chaldéens, c’est l’Ukraine d’aujourd’hui, c’est celle de tous les pays en guerre. Depuis que le monde est monde, les mêmes horreurs se répètent.
Alors Habacuc demande des comptes à Dieu : pourquoi permet-il le triomphe de la force injuste ? A quoi bon appeler au secours face à tous les crimes et toutes les violences qui nous accablent ? Mais Habacuc ne perd pas confiance. Il se met en attitude de guetteur « de ce que dira le Seigneur ».
Il est assuré que l’aube viendra. En même temps, il comprend que son intervention est un peu osée ; ayant demandé des comptes à Dieu, il s’attend à être rappelé à l’ordre.
Mais Habacuc ne se faitt pas rappeler à l’ordre. Dieu ne lui fait aucun reproche. Il l’invite (et il nous invite) à la patience et à la confiance. Les heures de victoire de l’ennemi ne dureront pas toujours. Le mal n’aura pas le dernier mot. Le juste sortira vainqueur s’il se comporte fidèlement au Seigneur. C’est important pour nous aujourd’hui.
 Ce cri d’Habacuc est celui de millions de chrétiens qui sont persécutés à cause de leur foi.
Les violences, les pillages, les vexations en tous genres sont toujours d’actualité. Dans certains pays, par exemple en Corée du Nord, mais aussi ailleurs, il est interdit d’être chrétiens.

Le texte complet de l’homélie du Père Dieudonné