Messe du 26 juin, 13ème dimanche du Temps ordinaire

 
L’homélie du Père Jimmy : le « Oui » de l’engagement
« Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. »
Comment en ce grand jour ne pas vous parler de ce que nous allons vivre cet après-midi à la cathédrale ? C’est un grand jour de joie pour l’Église, une grande joie pour tout notre diocèse. J’espère que vous serez tous présents pour accueillir les deux nouveaux prêtres que le Seigneur donne à son Église : Vincent et Thomas.
Il y a 6 ans, jour pour jour, j’étais à leur place.
Je pense à Pierre qui dit à Jésus : « Tu sais bien que je t’aime » et puis qui lui dit aussi : « Où tu iras, je te suivrai Seigneur ».
Il y a bien des façons de répondre à l’appel de notre Seigneur. Nos « oui » suscitent des renoncements qui ont plus ou moins de conséquences sur notre vie. Et le « oui » radical n’est pas simple à formuler. Le « oui » de l’engagement de toute une vie à la suite de Jésus Christ.
Je pense aussi à la famille de Vincent et à la famille de Thomas. Qu’est-ce que chacun peut se dire dans sa tête ? « Il est génial mon gamin, il donne sa vie pour le Christ ! » ; « Il est complètement fou ! » ; « Je suis heureux avec lui ! » ; « Je ne le comprends pas ! »… Il y a sans doute un peu de tous ces sentiments en eux.
Dire « oui » à Jésus, ce n’est pas rien…

L’homélie du Père Jimmy Couëffé- 26 Juin 2022 Ordinations de Thomas et Vincent

Le Père Jimmy célèbre la messe du dimanche 26 juin à Notre Dame d’Ambrières

Photo d’illustration

 

 

Messe du 19 juin, dimanche  du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ.

 
L’homélie du Père Pierre-Marie Perdrix : »ne manquons jamais de vivre à fond, et dès à présent, la dimension eucharistique de notre vie chrétienne »
 
« Bonne fête des pères, bonne fête aux papas !
 
« Le Seigneur nous rassemble en ce jour de la solennité du Saint-Sacrement du corps et du sang du Christ.
 
Cette fête a été instituée en 1264 par le pape Urbain IV, puis le pape Jean XXII en 1318 a ordonné de porter l’eucharistie en procession (Fête-Dieu). « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour » Jn 6, 54. Quelle est le sens et la place de l’Eucharistie dans notre vie ?
Que l’Esprit-Saint lui-même dispose nos cœurs à la communion afin que nous puissions aujourd’hui la vivre comme si c’était la première ou la dernière : celle qu’on appelle le viatique ? »
 
Chers amis, cette fête est magnifique avec ou sans procession. Des lieux avec parcs permettent encore de nos jours en Mayenne de solenniser cette fête avec des processions : la côtellerie, Pontmain….
 
Cette fête déploie la messe de la cène du Jeudi-Saint, en insistant sur la présence réelle, mais tous les aspects sont à prendre en compte. Je vous propose tout simplement de retenir au moins une grâce de l’Eucharistie par lecture. 
Puissions-nous accueillir chaque grâce de l’Eucharistie ! » …
Le Père Pierre-Marie Perdrix a partagé avec l’assemblée, l’homélie de ce dimanche

 

 Tout le texte de l’homélie du Père Pierre-Marie Perdrix du dimanche 19 juin à Notre Dame d’Ambrières

Messe du 5 juin, dimanche de la Pentecôte à Notre Dame d’Ambrières et confirmation pour 26 adultes mayennais à la cathédrale de Laval.

La Première lecture
« Tous furent remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler en d’autres langues » (Ac 2, 1-11)
Quand arriva le jour de la Pentecôte,au terme des cinquante jours après Pâques,ils se trouvaient réunis tous ensemble.
Soudain un bruit survint du cielcomme un violent coup de vent :la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.
Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu,qui se partageaient,et il s’en posa une sur chacun d’eux.
Tous furent remplis d’Esprit Saint :
ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.
Lecture du livre des Actes des Apôtres AC2, 1-11

C’est quoi la Pentecôte ?

À la Pentecôte, Dieu le Père envoie aux hommes l’Esprit de son Fils. Cette fête clôt le temps pascal, qui dure sept semaines, et dont elle est le couronnement.
Ainsi se réalise la promesse faite par le Christ aux apôtres au moment de son Ascension, une dizaine de jours plus tôt : « vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8).
En effet, les apôtres, ayant reçu la force de l’Esprit, ont alors le courage de sortir de la salle du Cénacle où ils étaient craintivement enfermés.
Ils commencent aussitôt à témoigner de la résurrection du Christ, à faire connaître son enseignement et à baptiser.
Source : Eglise catholique de France 
Le Saint Esprit, vu par les jeunes de la catéchèse de la paroisse
 
La messe de la Pentecôte à Notre Dame d’Ambrières a été célébrée par le Père Ferdinand Soro

 

Messe du dimanche 29 mai  et bénédiction des croix de Carême à Notre-Dame d’Ambrières-Les-Vallées

Les jeunes du caté de la Maison Paroissiale ont créé avec leurs catéchistes une grande croix  et des petites croix pendant le temps de Carême.
Avant la messe.le Père Jimmy accompagné par Albane, servante d’autel, a béni ces croix

 

L’homélie du Père Jimmy : La prière, un acte de charité et d’amour pour soi, pour l’autre, pour Dieu. Prions et aimons.

 
Je prie pour rester relié. Oui, Jésus est là en prière, les yeux levés au Ciel. Prier qui ? Prier quoi ?
 Prier pour remettre ceux que l’on aime à qui seul peut les garder, les protéger. On voit Jésus qui aime, on voit sa relation personnelle avec son Père. Jésus qui prie.
La prière, prier comme geste intime, mystérieux, singulier, solitaire. Un geste qui dit l’amitié, qui dit l’amour. Geste qui ne renferme pas sur soi-même, geste qui dit la passion pour l’autre.
 
Prier, pour laisser passer la seule force, celle de Jésus
Prier, une force contre Satan. Prier un bouclier contre le mal. Le Mal qui confond, qui divise, qui perturbe, qui fracasse, qui fait prendre le mensonge de l’illusion pour la vérité et qui sème le venin du soupçon…est-ce que je peux aimer ?
Dois-je me méfier de celui-là ? Et si Dieu me voulait du mal ?
Jésus nous attend. Jésus attend notre unité. Il attend que nous nous unissions à lui. Tout avec lui. Tout pour lui. Tout faire avec lui, par lui, pour lui
C’est la prière de Jésus. Il nous attend. Par cette union avec lui, nous trouverons le vrai bonheur, dès ici-bas et aussi dans l’autre vie.
Pourquoi Jésus prie-t-il ? Il intercède pour nous. Dans la prière, c’est l’amour qui s’exprime
Il faut la confiance « S’il te plait, tu peux prier pour moi ?
« Ça vous est déjà arrivé ce genre de demande. Celui qui vous demande de prier pour lui a une grande confiance en vous. » Oui, je prierai pour toi »
Dans sa prière au Père, Jésus prie pour que nous vivions cette unité et cette charité entre nous. Jésus intercède pour que réellement nous arrivions à cette unité. Il veut que nous vivions tous d’un même cœur.
Jésus prie pour trouver courage près du Père, pour les siens et pour nous. Il prie pour affronter la vie, témoigner de la vérité de Dieu.
 
Se mettre au pied de la croix et prier. Nous mettre à l’abri de sa croix…
 
 
Messe du dimanche 29 mai 2022 L’homélie du Père Jimmy