Samedi 27 août, messe anticipée du  22 ème dimanche du Temps ordinaire à  Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées

 

L’homélie du Père Jimmy sur l’humilité

Souvent, à l’école, les enfants aiment bien être les premiers. Ils aiment bien avoir la 1ère place, et c’est d’ailleurs souvent ce qu’on leur demande. Dans notre monde, dans notre société, il nous faut toujours être les meilleurs, les meilleurs en sport, les meilleurs en politique, les meilleurs au travail, les meilleurs dans les finances, les meilleurs dans nos familles. Avoir la 1ère place, être le meilleur pour les applaudissements, pour la marche la plus haute du podium, pour recevoir tous les honneurs et souvent derrière tout ça, on reçoit une récompense, souvent de l’argent, du fric oui.
Eh bien Jésus lui tout ça, ça ne l’intéresse pas…Plus encore, il nous donne une leçon de vie, une façon de vivre, une manière d’être.
Jésus nous montre l’humilité, un mot qui n’est pas du tout à la mode aujourd’hui. Je suis même sûr que certains jeunes n’ont jamais entendu parler de ce mot : humilité.
Si on parcourt les évangiles, on peut y voir l’humilité de Jésus-Christ :
La naissance dans la crèche ; l’exil en Egypte ; sa vie cachée de 30 ans à Nazareth, Nazareth, une petite bourgade ; son service auprès de tous, son incapacité à se faire comprendre, la haine des juifs, la désertion des apôtres, toutes les souffrances et sa passion et sa mort terrible…

 

Homélie du Père Jimmy Messe du samedi 27 aout 2022
Le Père Jimmy,curé de la Paroisse,  Daniel Ruault diacre, et Albane, servante d’autel, devant l’autel, à la fin de la messe à Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées
 
 
Après l’homélie, un chant d’enfants « , Regardez l’humilité de Dieu et faites-lui hommage de vos cœurs. » a retenti dans l’église…un moment de grâce comme celui où l’assemblée d’une seule voix a récité le Notre Père

Messe du 20 août 2022, 21ème dimanche du Temps ordinaire à  Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées…

L’homélie du Père Ferdinand sur la question du salut, en quelques phrases :

 
« Y aura- t’il peu ou beaucoup de personnes sauvées ? Le mouvement des témoins de Jéhova soutient qu’il y aura 144 000 personnes sauvées.L’apocalypse de Saint Jean, (versets 4 et suivants),décrit la fin du monde.
Jésus répond dans l’évangile du jour à la question « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? »
Souvent Jésus répond à une question par une autre question  ou par une réponse à côté ; ici voici sa réponse :
 
« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite,car, je vous le déclare,beaucoup chercheront à entre ret n’y parviendront pas. »
La porte sera fermée à certains.Efforcez-vous de rentrer par la porte étroite, restez vigilants jusqu’au bout dans l’humilité, la charité et l’amour.
Il ne suffit pas d’appartenir à une race, une culture..tout le monde est concerné prêtres, religieuses, laïcs..tous sont invités à une conversion.
 
Ce n’est pas parce que je suis à cette messe que la porte s’ouvrira.Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers.
Pour accéder au Royaume, on fait l’effort de se débarasser de tout ce qui est superflu, le salut est exigeant.
 
Que notre égo se vide de lui-même, afin que la main de Dieu ne nous fasse jamais défaut pour rentrer par la porte étroite !
L’assemblée, à l’écoute de l’homélie du Père Ferdinand  
 

L’Au Revoir du  Père Ferdinand Largaton Soro

Le Père Ferdinand remercie les paroissiens pour les 3 années passées dans le doyenné du Pays de Mayenne et annonce qu’il rejoint le doyenné du Pays de Craon où il a été nommé Curé in solidum, pour la paroisse Sainte-Thérèse-Cardinal-Suhard.
« Il faut partir et savoir partir, ce n’est qu’un Au Revoir, c’est  dans le même diocèse que je suis affecté « 
Le Père Ferdinand demande pardon pour des paroles involontaires ou des comportements déplacés qu’il aurait pu avoir, avec ces mots d’un ivoirien célèbre :
« A tous ceux que je n’ai pas compris, je demande pardon; à tous ceux qui ne m’ont pas compris, je vous demande pardon » et nous appelle tous à former une  fraternité.

 

Messe de l’Assomption de la Vierge Marie à Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées…

 

Le Père Jimmy parle de l’Assomption et prie la Vierge Marie avec l’assemblée, quelques extraits
 
« L’Assomption : le corps et l’âme de Marie ont été enlevés au  ciel avant qu’elle ne meure.
Arrivée au ciel, elle a été couronnée Reine du Ciel et établie au dessus de tous les saints et anges
 
« Le Puissant fit pour nous des merveilles.Saint est son nom »
Quelles merveilles le Seigneur fit pour moi ?

 

« Comment ai-je le bonheur que la mère de mon Seiigneur vienne jusqu’à moi »
C’est Dieu lui-même qui nous visite, quand est-ce que je rencontre Dieu ? »
Son amour s’étend d’âge en âge » Comment je vis de cet amour en moi ?

 

« Déployant la force de son bras, il disperse les superbes » Marie notre modèle de victoire
Est-ce que je tourne tous les jours mon regard vers la Vierge Marie ?

 

La Vierge Marie qui peut nous éclairer par son exemple.
Que nous dit-elle Marie sur notre Seigneur ?
 
A plusieurs reprises l’assemblée reprend avec le prêtre le « Je vous salue Marie « 
« Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l’autre » Marie à Lourdes
« Oui, je suis votre Maman du Ciel » Marie à L’île Bouchard
 » Courage, confiance, foi » Marie à Pellevoisin
« Ces rayons sont le symbole des grâces que la Sainte Vierge obtient aux personnes qui lui demandent » Marie, rue du Bac à Paris
« Ah mes enfants, il faut bien faire votre prière soir et matin  » Marie à La Salette
« Mais priez mes enfants.Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon fils se laisse toucher » Marie à Pontmain
 

Je vous salue, Marie

Je vous salue, Marie, pleine de grâce; Le Seigneur est avec vous;
Vous êtes bénie entre toutes les femmes;Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,Priez pour nous, pauvres pécheurs
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 

 

….et la prière du Chapelet du 15 août à la chapelle Notre Dame de la Vallée, à La Haie-Traversaine

Après la messe, le Père Jimmy, devant la statue de la Vierge de Pontmain, à l’église Notre Dame d’Ambrières les Vallées
 

 

 

 

Messe du 13 août, 20ème dimanche du Temps Ordinaire

L’evangile du jour : Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

« Je ne suis pas venu mettre la paix sur terre, mais bien plutôt la division » (Lc 12, 49-53)
 
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême,et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ?Non, je vous le dis,mais bien plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées :trois contre deux et deux contre trois ;ils se diviseront :
le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-filleet la belle-fille contre la belle-mère. »
 
La messe du samedi 13 août a été présidée à Notre Dame d’Ambrières par le Père Bambara
 
L’église Notre Dame d’Ambrières les Vallées

(phoro d’illustration)

 
 
Un vitrail de Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées; l’église, incendiée le 6 août 1944, a été reconstruite dans les années 1950-1960
 
La messe du samedi 6 août a été présidée à Notre Dame d’Ambrières par le Père Ferdinand Soro

Messe du 7 août, 19ème dimanche du Temps Ordinaire

L’homélie du Père Ferdinand en quelques phrases : l’attente de la venue du Seigneur dans la foi, l’espérance et la charité

 
« La venue du Seigneur est une bonne nouvelle, source d’espérance et de joie
 
La foi est un moyen de connaître ce qu’on ne voit pas; grâce à la foi Abraham obéit à Dieu, grâce à la foi Sara fut à l’origine d’une descendance.
Dans l’Evangile , nous sommes appelés à veiller et à nous tenir prêts.Le veilleur c’est celui qui se met debout.
Heureux les serviteurs que le Seigneur trouvera à veiller, heureux celui qui reste en tenue de service.
Servir, c’est se rabaisser en donnant aux autres l’occasion de se relever, le serviteur fidèle est celui qui s’efface.
C’est en gardant la foi, qu’on se tient prêts sur les chemins de la maladie, de la solitude et du désespoir.
 
La pensée de Jésus tourne notre esprit et notre coeur vers cette rencontre vis à vis de Dieu.