L’homélie du Père Jimmy : Pâques, la vie plus forte que la mort ! une parole d’espérance, une parole de vie

 
Mon Père, qui demande encore le baptême de nos jours ?
« On ne nait pas chrétien, on le devient. »
Les situations qui pouvaient nous paraître comme exceptionnelles autrefois semblent aujourd’hui être plus général. Notre pastorale nécessite une permanente adaptation pour que le Christ et son Eglise puissent rejoindre chacun là où il en estdans sa vie de foi.
 
Bien souvent, un évènement, une situation, une personne, une parole ont été les signes déclencheurs.
 
Mon Père, qui demande encore le baptême de nos jours ?
Kenzo, il est en 6ème. Il me dit dans la cour au collège : « Si je veux être prêtre un jour, il faut que je sois baptisé mon Père ? »
Deux ans plus tard, Kenzo recevait le sacrement du baptême..
Ses parents restent très surpris de la démarche de leur fils car eux-mêmes ne sont pas baptisés.
 
Mon Père, qui demande encore le baptême de nos jours ?
Khaled, 20 ans, il a fait un long voyage dans des conditions bien difficiles pour arriver jusqu’à l’association.
Ses parents, sa famille, ils sont tous restés au pays. Tout le monde dans sa famille est musulman. Khaled suit des cours de français depuis 1 an.
Sa famille lui manque, mais pour lui,sa famille d’adoption ce sont les personnes de l’association qui l’aide au quotidien»  Khaled poursuit actuellement sa préparation, son cheminement….
…Mon Père, qui demande le baptême de nos jours ?
Isabelle a un fils de deux ans, un petit Hugo. Elle vit en couple avec Marina. Toutes les deux sont
baptisées, elles vont tous les dimanches à la messe, elles prient toutes les deux tous les jours…
L’homélie du Père JImmy dimanche de Pâques 2022
Les paroissiens ont participé à une quête pour les familles ukréniennes accueillies en Mayenne

 

Veillée pascale, lecture du livre de la Genèse « Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon » (Gn 1, 1 – 2, 2)

 
Au commencement,Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide,les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux.
Dieu dit :
« Que la lumière soit. »Et la lumière fut.
Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres.
Dieu appela la lumière « jour »,il appela les ténèbres « nuit ».
Il y eut un soir, il y eut un matin :premier jour.
 Et Dieu dit :
« Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux,et qu’il sépare les eaux. »
 Dieu fit le firmament,
il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus.
Et ce fut ainsi.Dieu appela le firmament « ciel ».
Il y eut un soir, il y eut un matin :deuxième jour.

Lecture du livre de la Genèse

Vendredi saint, à l’église Saint Pierre Saint Paul de Chantrigné, La Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Jean (Jn 18, 1 – 19, 42)

Lecteur . En ce temps-là,après le repas,J ésus sortit avec ses disciples
et traversa le torrent du Cédron ;il y avait là un jardin,
dans lequel il entra avec ses disciples.

Judas, qui le livrait, connaissait l’endroit, lui aussi, car Jésus et ses disciples s’y étaient souvent réunis.

Judas, avec un détachement de soldats
ainsi que des gardes envoyés par les grands prêtres et les pharisiens,arrive à cet endroit.Ils avaient des lanternes, des torches et des armes.
Alors Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver,s’avança et leur dit :
Jésus « Qui cherchez-vous? »
Lecteur Ils lui répondirent :

La Foule  « Jésus le Nazaréen. »
Lecteur Il leur dit :
Jésus « C’est moi, je le suis. »
.Lecteur Judas, qui le livrait, se tenait avec eux.Quand Jésus leur répondit : « C’est moi, je le suis »,ils reculèrent, et ils tombèrent à terre

Il leur demanda de nouveau :

Jésus« Qui cherchez-vous? »

.Lecteur Ils dirent :
La Foule « Jésus le Nazaréen. »
Lecteur. Jésus répondit :…

 

Suite du texte :

Jésus  « Je vous l’ai dit : c’est moi, je le suis.Si c’est bien moi que vous cherchez,ceux-là, laissez-les partir. »

Lecteur. Ainsi s’accomplissait la parole qu’il avait dite :

Evangile de la Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Jean

 

Jeudi saint, la Cène du Seigneur et le lavement des pieds

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean(Jn 13, 1-15)
« Il les aima jusqu’au bout »
Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui
de passer de ce monde à son Père,Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde,les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas,alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer,
Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains,
qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ;puis il verse de l’eau dans un bassin.
Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit :« C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »
Jésus lui répondit :« Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ;plus tard tu comprendras. » …
L’Evangile de Jésus Christ selon Saint Jean

 

Du Mont des Oliviers au Golgotha

 
Les paroissiens de Notre Dame, avec à la main,une branche de buis ou de laurier étaient invités à  se regrouper dans la nef  de l’église, pour la traditionnelle  bénédiction des rameaux.
Le Père Jimmy a retracé, avec l’évangile de Jésus-Christ selon saint Luc, l’acceuil triompal que la foule a réservé à  Jésus sur le Mont des oliviers
 
 « À mesure que Jésus avançait, les gens étendaient leurs manteaux sur le chemin.
Alors que déjà Jésus approchait de la descente du mont des Oliviers,toute la foule des disciples, remplie de joie, se mit à louer Dieu à pleine voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus »
 
Après la procession vers l’autel, l’ assemblée attentive a écouté la  lecture de « La Passion du Christ » en voix alternée par le Père Jimmy, Daniel et Matthieu
Lecteur :. Quand l’heure fut venue,Jésus prit place à table, et les Apôtres avec lui.
 Il leur dit :
Jésus « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous
avant de souffrir !
Car je vous le déclare :jamais plus je ne la mangeraijusqu’à ce qu’elle soit pleinement accompliedans le royaume de Dieu. »
Lecteur. Alors, ayant reçu une coupe et rendu grâce,
il dit :
Jésus « Prenez ceci et partagez entre vous.Car je vous le déclare :désormais, jamais plus je ne boirai du fruit de la vigne
jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu. »
 Lecteur. Puis, ayant pris du pain et rendu grâce, il le rompit et le leur donna, en disant :
Jésus « Ceci est mon corps, donné pour vous.Faites cela en mémoire de moi. »
 
L’Evangile de la Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc

 

Messe du 3 avril, 5ème dimanche de Carême

L’homélie du Père Jimmy : Juger ? Condamner ? Pardonner ? Relever ?

« Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par Lui, le monde soit sauvé. »
Dans le passage l’évangile que nous venons de recevoir ce matin, la situation est très simple. La femme adultère a été prise en flagrant délit, il y a des témoins ; et la Loi de Moïse condamnait l’adultère, cela faisait partie des commandements de Dieu révélés au Sinaï (« Tu ne commettras pas d’adultère. » Ex 20, 14).
Ceux qui viennent voir Jésus sont très attachés à la Loi, et au temps de Jésus, ceux qui ont commis l’adultère sont condamnés à mort.
Mais que cherchent vraiment les scribes et les pharisiens ? Que dénoncent-ils vraiment ? Ils sont en train de tendre un piège à Jésus : « Maître, qu’en dis-tu ? »
– Adultère et lapidation.
Remarquons que Jésus prend le temps de répondre. A plusieurs reprises il est question du silence de Jésus « Jésus s’était baissé, et, du doigt, il écrivait sur la terre. »
Est-il pour nous plus simple de pardonner ou de condamner ?
« Mon Père, je ne voudrais pas dire du mal, mais tout n’a pas été très clean dans sa vie à celui-ci, il a d’abord fait cela et même pire encore un jour que… et en plus par deux fois, c’est vous dire… »
Et toi, depuis combien de temps n’as-tu pas demandé pardon à Dieu ? Est-ce que lorsque tu blesses quelqu’un tu oses te présenter devant la personne et lui dire «Je te demande pardon. » ? …
L’homélie du Père Jimmy du 5ème dimanche de Carême
Le Père Jimmy a prononcé l’homélie du 5ème dimanche de Carême

Messe du 27 mars, 4ème dimanche de Carême et acte de consécration à la Vierge Marie

A l’appel du Pape, dans tous les diocèses du monde, un temps de prière, pour la Consécration à Marie de l’Ukraine et de la Russie, était proposé pendant la  messe dominicale
L’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
« Ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie » (Lc 15, 1-3.11-32)
En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui :
« Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux !»
Alors Jésus leur dit cette parabole :
 « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père :‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’
Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait,     et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.
Il avait tout dépensé ,quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin.

Suite de l’évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Après la messe, le Père Jimmy a célébré le premier baptême de l’année; Rafaëlle était entourée de ses parents, parrain et marraine, pour ce sacrement d’initiation à la vie chrétienne

 

 

Messe du 20 mars, 3ème dimanche de Carême et journée de l’amitié de l’association Lourdes Cancer Espérance

Une quarantaine de personnes de l’association LCE ont rejoint l’assemblée de ce dimanche 20 mars.
La messe était cocélébrée par le Père Jimmy Couëffé et Frère Marie-Jean de la Cotellerie, accompagné de Cédric.
Après avoir remercié le Père Jimmy pour son accueil,  Léandre Lavenier a présenté les missions de l’association Lourdes Cancer Espérance, en voici quelques extraits :
« LCE a été créé en 1985 pour les malades et par les malades, un lien s’est créé entre les personnes malades, ça donne un esprit de famille
 
Nous avons la chance d’avoir un bureau national qui s’occupe bien de nous, et chaque département a un délégué
Il est important qu’on se retrouve à Lourdes chaque année, pendant 2 ans les conditions ne lel’ont pas permis..
Pour tout le travail qui est fait à Lourdes, je ne remercierai jamais assez tous les membres du bureau et du groupe qui nous aident toute l’année, pour créer ce côté fraternel. Quand on souffre on a besoin de se retrouver pour prier pour cette fraternité et pour se retrouver entre 5 à 6000 pèlerins à Lourdes.
Cette année ce sera le du 20 au 24 sept 2022, on partira le mardi pour rentrer le dimanche
 
Chaque année on offre une carte à tous nos adhérents pour présenter nos vœux et envoyer le programme 2022
Le mardi 3 mai, nous aurons une journée de recollection et de prière accompagnée par Frère Marie Jean qui nous donne un enseignement sur le thème du pèlerinage, on se retrouve quelquefois 70 à 80 à cette rencontre
Notre mission principale c’est la prière, accompagner les personnes malades auxquelles je téléphone tous les jours ; il y a le pèlerinage à Lourdes et on se retrouve aussi  6 fois dans l’année.. »
Le président de LCE 53 a ensuite  invité l’assemblée à venir partager le verre de l’amitié.
Après le départ des invités,c’est le partage du pique-nique dans les salles de la Maison Paroissiale et aussi dans la cour, sous le soleil !
L’après-midi a étéconsacrée aux échanges et à la prière, comme le témoigne l’une des participantes :
« Ils étaient 40, assis en rond dans la cour de la maison paroissiale. Au milieu, une table, sur laquelle était posée une statue de la Vierge de Lourdes. Le soleil était présent dans le ciel, mais aussi à l’intérieur de chacune des personnes. Ceux qui le souhaitaient pouvaient prendre la parole.
Chacun pouvait exprimer un événement vécu depuis leur dernière rencontre, un souhait, etc. ou témoigner d’autre chose. Le sujet était très vaste.
Toutes ces prises de parole étaient entrecoupées spontanément d’applaudissements, de prières, de rires, parfois de larmes (de joie ou de compassion)..
Les mots que j’ai entendus sont essentiellement : amitié, merci, partage, entraide, solidarité, visites, téléphone, covoiturage, écoute, attention, respect, accueil, gentillesse, transport, comptes-rendus, infos, reconnaissance, temps donné, apporter, transmettre, écouter, donner, recevoir, partager, aider…
Merci Seigneur pour ces beaux moments vécus et partagés. »