Messe anticipée du 1er dimanche de l’Avent, avec les jeunes  qui se préparent à la Confirmation

 

Ces jeunes ont pris la parole pour expliquer l’Avent
 
« Le temps de l’Avent compte 4 dimanches avant Noël avec deux aspects : méditer sur le retour du Christ pendant les deux premièes semaines et ensuite préparer nos coeurs à célébrer Noël du 16 au 24 décembre, avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste, l’annonce à la Vierge Marie, à Saint Joseph, la nativité de Saint Jean-Baptiste
Avec Saint Jean-Baptiste, attendre Noël
Saint Jean Baptiste est un personnage clé de l’Avent puisque c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu.C’est le prophète de l’attente par excellence: il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’agneau de Dieu, le Christ qui vient dans le monde.
Se préparer à recevoir Jésus avec la Vierge Marie
La Viege Marie tient aussi une place toute particulière puisque son rôle et sa place dans l’accueil de Dieu au coeur de sa vie sont pariculièrement offerts à notre prière.Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, peut montrer à l’Eglise et donc à nous-mêmes comment disposer nos coeurs à e recevoir ?
L’Avent, pour apprendre à préférer Jésus
Comme nos coeurs sont dans l’attente et appelé à se convertir pour mieux accueillir l’Enfant Jésus, quelques « signes »liturgiques :on ne chante plus le Gloria à la messe du dimanche.C’est « le chant des anges » la nuit de Noël: on le réserve donc pour cette fête, comme pour mieux le retrouver à Noël.
Le violet est aussi la couleur de la « pénitence » dans l’Eglise.Jean Baptiste « proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés » C’est cela que nous célébrerons le 25 décembre et c’est pour cela que nous disposons nos coeurs à préférer Jésus à toute chose.
 

La box des vocations du Service des vocations du diocèse de Laval

La question de la vocation doit être une préoccupation de chaque chrétien,de chaque communauté paroissiale et être portée par l’ensemble du diocèse.

Cette box transportable a vocation à passer de maison en maison afin que chaque famille au sens large prie particulièrement pour les vocations durant un temps imparti. Ce peut être en famille,  en couple, seul(e) ou avec des proches.

 

La box des vocations peut être remise à la fin de la messe dominicale par la famille qui la détient à la famille qui s’est inscrite pour la semaine suivante. C’est un beau geste tout simple qui permet également à toute la communauté de s’unir par la prière à ces familles. Cette
transmission est aussi le signe de la prière continuelle.

Dans cette boite vous trouverez :

 Une statue de Notre Dame de Pontmain
 Une grande bougie
 Un livret de prière avec des chants
 Un chapelet
 Un carnet avec des intentions de prières
 
Matthieu est le référent de la Box des vocations dans la paroisse Notre Dame sur la Varenne, la Box a été remise samedi à une famille de la paroisse.
Vous pouvez  aussi vous inscrire par mail : paroissenotrdamesurlavarenne@gmail.com 

 

 

A la Maison Paroissiale les jeunes de l’Aumônerie échangent avec le Père Jimmy pour préparer leurs coeurs au Temps de l’Avent
La présentation de la Box des vocations

 

 

Samedi 19 novembre,messe anticipée de la Fête du Christ-Roi à Ambrières-Les-Vallées

 

Journée nationale du Secours Catholique

 

L’homélie du diacre Jean-Claude
« La fête du Christ Roi de l’Univers marque la fin de l’année liturgique.
C’est vrai que le Christ est roi ; mais comme il le dit lui-même, sa
royauté n’est pas de ce monde.
Sa seule puissance est celle d’un amour
sans limite qui transforme nos cœurs.
C’est ce message que voudrait nous faire comprendre les lectures bibliques de ce dimanche.
Nous avons tout d’abord l’histoire de David, le petit berger d’Israël.David était loin d’être l’homme parfait et ses péchés sontinnombrables.
Pourtant il a une qualité qui fait de lui un roi. Il reconnaittoujours sa faiblesse et son péché.
Il sait qu’il a été choisi par Dieu pour conduire son peuple, le protéger, être son berger. David et ses successeurs seront chargés de faire régner le droit et la justice en
particulier envers les plus pauvres.
Tout cela doit se faire dans le respect de l’alliance conclue avec son peuple .
C’était une annonce de ce que le Christ réaliserait lors de sa venue ; Jésus s’est présenté comme le grand rassembleur, le serviteur
Jésus sera acclamé comme fils de David. Mais sa mission ne sera pas limitée au seul peuple d’Israël .Tout l’Evangile nous le présente commecelui qui vient réconcilier tous les peuples de la terre en livrant soncorps et en versant son sang.
Dans sa lettre aux Colossiens Saint Paul nous adresse le même message, Jésus n’est pas un roi à la manière de ce monde.
Sa puissance d’amour est infiniment supérieure à toutes les forces royales. Il nous apporte le pardon des péchés .Il est le chemin qui nous permet d’allervers Dieu…. »
 
Le texte complet de l’homélie du diacre Jean-Claude
 

Messes du dimanche du Christ Roi de l’Univers à St Georges Buttavent et Aron

« Pendant toute une année liturgique, nous avons mis nos pas dans ceux de Jésus.
Nous avons vu qui il était lorsqu’il était proche des pauvres, des malades, des
personnes en situation de handicap
– Lorsqu’il guérissait …….
– Lorsqu’il pardonnait…….
Et voilà que se termine toute cette année liturgique et que nous propose-ton pour
clore l’année ?
Tout simplement de célébrer la royauté du Christ, incroyable
dérision pour la cérémonie d’investiture d’intronisation de notre Roi,
Que nous présente-t-on ?
Le trône, une croix infâme gibet où il est attaché, avec au-dessus de la tête une
pancarte qui se veut terriblement ironique : « Jésus de Nazareth, le Roi des
Juifs »
La couronne : des épines
Le vêtement de pourpre : ses écorchures et son sang !
Ah oui, vraiment pour un peu, nous comprendrions les réactions des chefs du
peuple et les soldats de cette époque.
Non, vraiment cela ne fait pas sérieux ?…….
– « Qu’il se sauve d’abord lui-même, ensuite ou verra !… »
Aujourd’hui, nous connaissons la suite par les écritures….
Mais, ne restons-nous pas bien souvent comme cette foule, à observer
passivement le monde, et tous ses crucifiés ? sans verser dans la culpabilité, et ne
nous arrive-t-il pas d’ailleurs de regarder à distance certains évènements
tragiques et injustes de notre société actuelle ?… »
 
Texte complet de l’homélie du diacre Daniel du dimanche 20 Novembre 2022

 

Le Christ Roi de l’univers, le 20 novembre à la Basilique de Mayenne

 

Samedi 12 novembre, messe anticipée du 33ème dimanche du Temps ordinaire.Dimanche 13 novembre, 6ème Journée mondiale des Pauvres

L’homélie du Père Pierre-Marie . « On persévère dans la prudence et le discernement, la confiance et le témoignage, dans l’espérance : la durée est la marque de l’Amour… ».

 
Accueil « Frères et sœurs, chers amis,
C’est aujourd’hui la 6e journée mondiale des pauvres, à l’initiative de notre pape François. Il présidera une messe à St Pierre de Rome. Beaucoup de personnes en situation de pauvreté seront spécialement invitées. Un repas de 1300 couverts sera servi à la salle Paul VI. Des colis seront distribués. Des actions de santé seront menées Place St Pierre durant ce mois de novembre (examens, tests, etc …). 5000 colis seront offerts aux paroisses romaines qui le souhaitent pour rejoindre des pauvres. Les romains seront invités à accompagner certaines familles et à les aider à régler leurs factures. Que cette journée à Rome devienne un peu nos journées de disciples de Jésus, ici, là où nous vivons. Que le Seigneur nous pardonne nos manquements à la charité….
Homélie : Chers amis,
« Voici que vient le Jour du Seigneur » ! C’est en ces termes que le prophète Malachie, dans la 1e lecture, nous adresse la Parole
Et nous sommes rassemblés en ce Jour du Seigneur, le dimanche qui vient du latin Dominus qui signifie Seigneur. Le jour de la résurrection qui est aussi pour les chrétiens le jour de la création et du Créateur, de l’Eglise, de l’homme qui se repose, qui fraternise, qui se fait solidaire…Cf Lettre apostolique Le jour du Seigneur de St Jean-Paul II, 1998. Beaucoup de personnes âgées regardent la messe à la télé et l’émission s’appelle « Le jour du Seigneur » qui culmine dans l’Eucharistie. Le dimanche, c’est vraiment « le jour des jours » qui donne sens à tous les jours de la semaine, qui donne sens à notre vie, à l’histoire du monde….
 
Le texte complet de l’homélie du Père Pierre-Marie 
 
Le Père Pierre-Marie prononce l’homélie, en l’église Notre-Dame d’Ambrières-Les-Vallées

(photo d’illustration)

samedi 5 novembre, messe du 32ème dimanche du Temps ordinaire à Notre-Dame d’Ambrières

L’homélie du Père Jimmy : la résurrection et la vie éternelle au journal de 20h ?

« On ne peut pas dire que le thème de la « résurrection » soit un sujet qui fait la une des médias, des journaux, de nos jours. Imaginons le journal de TF1, le 20h de Gilles Bouleau nous apprenant la résurrection de Jésus-Christ, nous annonçant qu’à la suite de Jésus Christ, nous aussi, un jour nous ressusciterons.
Je vous pose la question : combien de personnes y croiraient ?
Chers amis, combien de personnes aujourd’hui croient vraiment à la résurrection des morts et à la vie éternelle ?
Qui va soutenir les sept frères torturés et exécutés par Antiochus.
Epiphanie ? C’est cette extraordinaire découverte de la foi en la résurrection…
Puisque nous mourons par fidélité à ses lois, le Roi du monde nous ressuscitera pour une vie éternelle. Nous sommes en l’an 165 environ avant Jésus Christ. Dans le 2ème livre des martyrs d’Israël, c’est l’une des premières références en la foi en la résurrection.
Puisque nous mourons par fidélité à ses lois, le Roi du monde nous ressuscitera pour une vie éternelle…
Il y en a beaucoup de nos jours qui vivent comme si Dieu n’existait pas et ne jouait aucun rôle dans nos vies. Bien que le ciel et l’enfer, la mort et le jugement dernier, la résurrection ne font pas les titres du 20h, ceci n’enlève rien à la véracité de leur existence…. »

 

Le texte complet de l’homélie du Père Jimmy Messe du samedi 5 novembre 2022

 
 
Le Père Jimmy Couëffé prononce l’homélie du 32ème dimanche du Temps ordinaire