Messe 31 décembre à Ambrières,Sainte Marie Mère de Dieu

 

L’homélie du Père Pierre-Marie « Bonne et sainte année 2023, en cette solennité de Ste Marie Mère de Dieu »

Homélie : Nb 6, 22-27 ; Ps 66 ; Ga 4, 4-7 ; Lc 2, 16-21
 
« Une année s’achève avec toutes les questions du passé, liées à notre mémoire : s’il fallait un événement politique de 2022, je risque : la guerre en Ukraine ; un événement de l’Eglise : la canonisation de Charles de Foucauld, le 15 mai à Rome ;
un événement du diocèse de Laval : les ordinations presbytérales de Thomas Leparoux et de Vincent de Rochambault ;
des événements du doyenné du Pays de Mayenne : les décès d’Armelle Cruard et du Père François LEDAUPHIN, notre 1e procession fluviale de ND des miracles pour le 122e anniversaire de la basilique ; etc, notre mémoire est remplie de souvenirs personnels et sociaux et ecclésiaux
Une année commence avec toutes les questions de l’avenir lié à nos projets personnels, familiaux, professionnels, culturels : notre imagination/mémoire est également remplie d’événements à venir. « Ne nous risquons pas à deviner l’avenir ».
Rappelons-nous tous ceux qui pensaient l’invasion et la résistance de l’Ukraine comme impossibles ! « Renforçons plutôt nos valeurs » Laurent Marchand.
Qui aurait pu imaginer une telle revendication de liberté des femmes iraniennes !
Seul, le présent, est entre nos mains comme un présent, un cadeau merveilleux.
Et la liturgie nous apprend à vivre au présent, à tisser du lien entre tous ces événements de nos vies. Et Marie nous apprend à vivre au présent, relié au passé et au futur :
« Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur ». Un événement, c’est une action qui se révèle importante dans ma vie, qui fait sens, qui fait histoire, qui construit ou abîme ma vie….. »
 
Le texte complet de l’homélie de la messe de Sainte Marie, Mère de Dieu

Le Père Pierre-Marie prononce l’homélie  et souhaite une « Bonne et Sainte Année » à l’assemblée 

La messe du samedi 24 décembre, en l’église Saint Pierre et Saint Paul de Chantrigné

 

L’homélie du Père Jimmy : »le plus grand don qui vous puissions faire ce soir, c’est notre précieuse prière les uns pour les autres, pour nous-mêmes, pour les personnes seules, âgées, malades, cabossées par la vie. « 

 
L’Assemblée est invitée à fermer les yeux
 
« Il y a cette famille qui doit faire des kilomètres à pied. C’est l’hiver et il ne fait pas chaud, ils ne sont plus tout à fait loin de chez eux, car ils ont dû partir, et là où ils arrivent, ils ne sont pas tout à fait d’ici.
Peu importe, ce couple reste uni « pour le meilleur et pour le pire » comme on dit. En fait, ils ne sont pas qu’un couple, elle, elle est enceinte.
Elle en est à son neuvième mois. Tout quitter, en prenant juste un baluchon, le minimum nécessaire pour traverser ce périple.
 
Avoir dans son ventre, la vie à venir. Ce couple n’est pas forcément un couple d’aventuriers. Bien au contraire, lui d’un certain âge s’était installé comme artisan dans son village. Elle, elle œuvrait aux côtés de son mari concentrée sur les tâches du quotidien, dans la tenue de leur humble habitation.
Ils n’étaient ni riches ni pauvres, ils avaient l’essentiel pour vivre. Ils ont dû prendre beaucoup de précautions durant leur périple pour leur vie à tous les trois
 
Puis le moment pour elle d’accoucher est arrivé. Ils frappent à telle ou telle porte. Les gens sont méfiants. Certaines personnes n’ouvrent tout bonnement pas leurs portes, elles jouent l’indifférence.
D’autres personnes entrouvrent leur porte mais c’est juste pour dire « Il n’y a pas de place pour vous, chez nous, passez votre chemin… »
Eux, ils ne se découragent pas. Eux, ils savent qu’ils ont toujours eu une bonne étoile avec eux qui les accompagnent.
 
Ils vont la suivre leur bonne étoile. Ils finissent par trouver quatre murs avec un toit, un abri. Ce n’est certes pas le grand luxe, mais au moins, ils sont coupés du froid et du vent…
Et déjà les premiers cris se font entendre. C’est un garçon. La mère retrouve dans son bagage un lainage…il faut vite le couvrir pour le protéger.
 
Ils sont à même le sol, serrés les uns contre les autres. Ils se regardent, le père et la mère se sourient. Il y a beaucoup d’amour entre eux. Mais chut…le petit s’est endormi… ne le réveillons pas.
Tout commence maintenant pour lui, tout commence maintenant pour nous… »
 
 
Le texte complet de l’homélie de la Messe de la Nativité 

La chorale accompagnée par Jean-Paul, organiste de la paroisse 

La nouvelle crèche de l’église Saint Pierre et Saint  Paul de Chantrigné

Samedi 17 décembre, messe anticipée du 4ème dimanche de l’Avent en l’église Notre Dame d’Ambrières

 
« Jésus naîtra de Marie, accordée en mariage à Joseph, fils de David (Mt 1, 18-24)
 
L’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
 
Voici comment fut engendré Jésus Christ :Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;avant qu’ils aient habité ensemble,elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
 
Joseph, son époux,qui était un homme juste,et ne voulait pas la dénoncer publiquement,décida de la renvoyer en secret.
 
Comme il avait formé ce projet,voici que l’ange du Seigneurlui apparut en songe et lui dit :
« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse,puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint elle enfantera un fils,
et tu lui donneras le nom de Jésus(c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve),
car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés »…

 

Le texte complet de l’Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Le Père Jimmy a présidé la messe du samedi 17 décembre 

(photo d’illustration)

Samedi 10 décembre, messe anticipée du 3ème dimanche de l’Avent en l’église Notre Dame d’Ambrières

Chers frères et sœurs, dimanche dernier, la liturgie nous présentait Jean le Baptiste comme « la voix de celui qui crie dans le désert. »
Aussi,se présentait-il comme le messager de Dieu à travers sa prédication etl’appel à la conversion qu’il lançait. Pendant des mois, sur les bords du
Jourdain, il a proclamé la venue imminente du Messie et l’a montré à la foule
« Voici l’agneau de Dieu. » Ainsi donc, Jean le Baptiste s’est défini comme
la « voix » criant à tue-tête, la voix à percer les tympans.
Mais voici que Jean-Baptiste est en prison et il entend ce que réalise le Christ au milieu des foules, au point de susciter en lui une étonnante interrogation : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
Oui ! Il est des moments dans la vie où tout se trouve brutalement remis en question.
Combien de personnes ne voit-on pas au soir de leur existence, (quelque fois beaucoup plus tôt) qui s’interrogent avec amertume : « Quel
a été le sens de ma vie, qu’en restera-t-il ? N’ai-je pas fait fausse route,ne me suis-je pas illusionné ? »
Ces heures de doute Jean-Baptiste, le Précurseur du Christ, les a vécues derrière les barreaux de cette prisonoù le Roi Hérode l’avait fait incarcérer. Aurait-il tant prêché et tant risquésa vie pour rien ?
Sa voix n’a-t-elle été qu’un vain bruit ? Car à en croire leBaptiste, ce Jésus de Nazareth, s’il est le Messie, qu’attend-il donc pour
se manifester avec éclat et répondre à l’espérance de tout son peuple ?
En effet, Jean-Baptiste s’attendait à un justicier impitoyable et on luidit que Jésus est un guérisseur des corps et un médecin des âmes.
La vengeance de Dieu s’annonçait et c’est la miséricorde qui est offerte avecdouceur et humilité. Étrange libérateur et tellement différent du portrait
prophétisé… Jean ne comprend plus »…

 

Le texte complet de l’homélie du Père Laurent

 

 

Messe du 3ème dimanche de l’Avent à la Basilique de Mayenne, l’homélie du Père Jimmy

« En ce troisième dimanche de l’Avent, c’est le dimanche de la joie que nous
propose la liturgie. Le troisième mot que nous apportons devant l’Autel, c’est le mot Espérance (Espérer)

Il est clair que la tendance actuelle est plutôt à la désespérance, à la peur.
Peur du Covid, peur des coupures d’électricité, peur des augmentations, destaxes, peur des violences dans les quartiers, peur des dégâts d’internet, peur demanquer de médicaments, peur de la bombe atomique, peur du climat, peur de ne pas avoir assez de sous pour finir le mois.

Pas un média qu’il soit sur internet, à la télé, ou sur nos journaux papiers pas un ne nous parle de la joie, de la joie d’espérer, d’espérance

Jean Baptiste dans l’évangile garde confiance et foi. Il est dans une galère. Il est emprisonné car il a osé porter un message, un message qui allait à contrecourant.

De sa prison, il entendait des bribes de ceci, de cela sur Jésus.Jean Baptiste ne se décourage pas, il envoie ses disciples pour vérifier,pour rencontrer Jésus. Jean Baptiste souhaite que Jésus lui-même l’éclaire. »…

L’homélie du Père Jimmy Messe du dimanche 11 décembre 2022 à Mayenne

 

Dimanche 11 décembre,loto à la salle des Pescheries à Mayenne le temps de convivialité du doyenné

 
Un moment de convivialité avec un jeu de loto,sans argent et un goûter, était prévu l’après-midi.
 
48 personnes ont joué, 10 ont gagné de jolis lots et tous ont gagné le goûter !
 
C’était surtout une occasion d’être ensemble dans une ambiance joyeuse.
 
Retrouvez toutes les photos sur les pages de la Paroisse Notre Dame Saint Martin de Mayenne-Moulay 

 

 

La Basilique Notre Dame des Miracles de Mayenne

Le loto commence, tous écoutent le Père Jimmy qui égrenne les chiffres pour  que les participants remplissent leurs grilles

Les animateurs, le Père Jimmy et Vahiné 

 

Samedi 3 décembre, messe anticipée du 2ème dimanche de l’Avent en l’église Saint Julien de Couesmes et avec la participation des pompiers pour la Sainte Barbe

« L’homélie de Daniel, Diacre :« Convertissez-vous ! Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route ! »

 
Dans ce passage d’Evangile, St Matthieu nous dresse un portrait rapide de Jean :
Jean est le fils d’Elisabeth et de Zacharie. Il ne se soucie pas de lui-même,  mais du Royaume de Dieu. Il vit de peu, ne travaille pas, mais reçoit l’essentiel.
Il trouve son vêtement et sa nourriture dans la nature : « Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins, et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. »
N’est-ce pas bizarre de manger des sauterelles, et l’on pourrait définir Jean comme un homme étrange. Il faut savoir que dans certains pays, les sauterelles sont un plat normal et délicieux.  (un peu comme les moules ou les huitres en France par exemple)
Comprenons que Jean a confiance en Dieu ; il ne s’inquiète pour ce dont il a besoin pour vivre…
Il sait que Dieu lui donnera tout, il s’occupe du Royaume.
Que fait Jean ?
Jean marche vers les hommes, il les appelle, il leur parle.
Il leur dit « préparez le chemin……aplanissez sa route… »….rassurons-nous, il n’est pas nécessaire de faire appel à une entreprise de terrassement….. »
Le texte complet de l’homélie
« Les sapeurs pompiers volontaires ont mis le feu à l’église de Couesmes par la couleur de leur tenue, mais aussi par leur participation » Daniel
Le Père Jimmy préside la messe en l’église Saint Julien de Couesmes
(Au premier plan les casques déposés par les pompiers )
 

Daniel,diacre prononce l’homélie devant les pompiers, pour la fête de la Sainte Barbe

(pnoto d’illustration)