Cette nouvelle période de confinement devient éprouvante à commencer par les personnes malades et l’ensemble des personnels de santé. Les mesures sanitaires en cours sont contraignantes mais nécessaires pour la santé de tous.

Nous ressentons beaucoup d’inquiétudes et d’incompréhensions ; malgré tout, nous avons à coeur de trouver les forces nécessaires pour maintenir les liens d’amour, de proximité et de solidarité dans nos familles, nos quartiers, notre paroisse.
Les évêques de France, dans le message envoyé à la presse le 7 novembre après la décision du Conseil d’état (ci-joint), expriment la tristesse des chrétiens de ne pas pouvoir se rassembler pour vivre et célébrer l’Eucharistie. Ils nous invitent à « faire preuve d’ingéniosité pour nourrir la vie spirituelle de tous, même à distance, accompagner les enfants dans leur parcours catéchétique, soutenir les personnes âgées et isolées, servir les pauvres et les personnes en situation de précarité. » Je reprends cet appel avec vous, pour vous.

 

Nourrir la vie spirituelle

Notre prière personnelle ou en famille est notre lumière quotidienne ; nos coeurs se dilatent lorsque la parole de Dieu et la joie de l’Evangile fait son oeuvre en nous. Notre prière est une communion avec la prière de toute l’Eglise qui nous ouvre aux intentions du monde.
Chaque jour, l‘église de Saint-Berthevin est ouverte de 9h à 18h. Chaque jour, je célèbre la messe en privé aux intentions demandées. Chaque jour, nous sommes invités à nourrir notre vie chrétienne, et peut-être nous relier, par les moyens de la radio ou d’internet, à la prière de communautés ou de sanctuaires.
Dimanche prochain 15 novembre à l’église, un temps de prière personnelle et d’adoration eucharistique est proposé entre 15h et 17h30. Une feuille guidera la prière personnelle.
Les personnes ayant participé à la messe retransmise depuis la maison du diocèse à 10h30, sur Fidélité Mayenne ou sur Youtube, ou encore à la messe du Jour du Seigneur, pourront, si elles le souhaitent, communier ce dimanche 15 novembre soit à 15h30, soit à 16h, soit à 16h30, soit à 17h, soit à 17h30. Il nous faut veiller aux mesures sanitaires et éviter tout rassemblement.
Si pour les dimanches suivants, il y a toujours l’impossibilité de se rassembler, le temps de prière personnelle, d’adoration eucharistique et de communion sera proposé de 15h à 17h30.

 

Accompagner les enfants

L’équipe des catéchistes, avec le service diocésain de la catéchèse, propose aux familles et aux enfants un caté-maison. « C’est une joie de se sentir reliés par mails avec d’autres et avec Jésus ». Cette manière de faire du caté à la maison en ce temps de confinement est un chemin d’attente pour se retrouver ensemble, un chemin d’avent jusqu’au jour où nous célébrerons la joie de Noël.

 

Soutenir les personnes âgées, isolées, malades

Au précédent confinement, je sais que vous étiez nombreux à vivre des moments de visites, de temps passé au téléphone, ou encore plusieurs ont porté le message reçu par internet à des voisins ou des personnes seules qui n’on pas internet. J’encourage toutes les initiatives qui oeuvrent en ce sens et merci à celles et ceux qui peuvent remettre ce message à ces personnes âgées, isolées ou malades. A la fin de ce mois, un bulletin paroissial va paraître : une occasion pour les porteurs et les nouveaux porteurs de prendre une heure de marche sur un ou plusieurs jours pour distribuer les nouvelles paroissiales.
Cette fois-ci, la possibilité est donnée de porter la communion à des personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Je pense à celles et ceux qui, le dimanche après la messe, portaient la communion. Ces personnes sont invitées à poursuivre cette belle mission en venant, avec une custode, le dimanche après-midi aux heures indiquées plus haut. Merci de me signaler quelques personnes qui souhaiteraient ma visite ou/et la communion. Je souhaite la mise en place d’un service évangélique des personnes âgées, isolées et malades sur la paroisse. A plusieurs, on peut beaucoup !

 

Servir les pauvres et les personnes en situation de précarité

Les mesures sanitaires ne facilitent pas trop les temps de convivialité en ce moment : c’est une préoccupation de l’équipe locale du Secours Catholique. Je sais aussi le service de plusieurs bénévoles au sein d’associations solidaires et sociales qui donnent du temps au nom de leur foi et de leur souci fraternel auprès des personnes en difficultés. Poursuivons notre solidarité et répondons prochainement aux appels du Secours Catholique dans le cadre de la journée nationale et de l’opération de Noël.
Depuis plusieurs années, la paroisse s’est engagée à soutenir l’équipe d’aumônerie de la Maison d’arrêt de Laval au moment de Noël et de Pâques. Pour Noël prochain, j’ai reçu un appel de l’aumônerie afin que les chrétiens des paroisses de St Berthevin, de Changé et de St Jean, St Paul et St Sulpice puissent participer à l’achat d’une crèche de Noël. L’aumônerie présente ce projet dans la fiche jointe. J’ai donné mon accord et mon soutien total afin que nous puissions offrir ce beau cadeau pour la prière des détenus qui participeront à la célébration de Noël. Merci d’entendre cet appel et que vos dons puissent être déposés sous enveloppe au presbytère.

Chers amis, chers paroissiens, puissions-nous être unis en famille, en paroisse, en Eglise, et être signe de fraternité dans notre monde qui en a tant besoin.

Votre curé, P. Gérard Poirier

A l’entrée de notre église paroissiale