Fleurissement

Comme il nous semble naturel de fleurir notre maison ou de mettre un bouquet sur une table de fête, il nous semble naturel que nos églises soient fleuries chaque semaine.

Si célébrer est un art, les fleurs peuvent également, si elles sont mises au service de la liturgie, entrer dans la célébration et participer à sa beauté.

Le bouquet liturgique est présence et offrande de la nature vivante.

Il n’existe pas pour lui-même. Il est lien et signe parmi les autres signes de la liturgie, pour permettre à l’assemblée de passer du visible à l’invisible et de rendre grâce au Créateur.

En composition sobre ou glorieuse, la contemplation de la plus simple fleur appelle au recueillement et la prière.

« Les signes, surtout les signes sacramentels, doivent avoir la plus grande expressivité. Le pain et le vin, l’eau et l’huile, mais aussi l’encens, les cendres, le feu et les fleurs, et presque tous les éléments de la création ont leur place dans la liturgie comme une offrande au Créateur et contribuent à la dignité et à la beauté de la célébration. » 

                                                                                                                                Faire un don pour le fleurissement ? …Merci !

Offrir des fleurs de son jardin ? …Quelle bonne idée !

Contact : Marie-Thérèse Pannetier

                 02 43 01 91 88