Durant les trois jours qui précèdent l’Ascension, l’Eglise a pour tradition de célébrer les Rogations. A la fois prière de demande, et prière pour rendre grâce pour les biens de la terre, la prière des rogations consiste à la célébration de l’eucharistie, et en des processions à travers champs, ou dans l’église locale. 

 

Durant ces trois jours, l’Église tourne son regard vers le Maître de tout pour lui confier, dans la louange et dans la supplique, nos terres et nos champs afin qu’ils produisent ce qui est nécessaire pour notre vie quotidienne. C’est tout le sens des Rogations, du latin rogare, « demander ». 

 

Une prière ancestrale et moderne à l’heure de Laudato Si’

Depuis quelques années, nous voyons refleurir cette belle tradition des rogations. Non seulement des messes sont célébrées à cette intention, mais également des processions sont relancées pour sortir de nos églises et bénir « le fruit de la terre et du travail des hommes ». Ce temps de pandémie n’a pas permis une telle organisation cette année, mais quelques paroisses ont vécu ce rendez-vous en Mayenne ; dans la paroisse St-Clément du Craonnais, ou encore à la Cotellerie, ou  à St-Melaine -en-Val-de-Jouanne, pour ne citer qu’elles. Cette tradition ancestrale, n’est-elle pas infiniment moderne… à l’heure où les méthodes alimentaires, les pratiques de cultures agricoles sont au coeur des préoccupations de l’homme et où nous célébrons le 5e anniversaire de Laudato Si’. S’en remettre au Créateur, et remettre l’homme dépositaire et gardien de la Création, à sa juste place, est d’une urgence absolue. 

 

Prier en famille à travers champ, c’est possible !

On peut vivre chacun un temps de rogations dans nos petites églises domestiques. D’une façon toute simple : quelques litanies, un chapelet prié en marchant. Il s’agit de trouver le moyen de louer le Créateur pour sa bonté et de Le solliciter encore pour qu’il garde et bénisse le fruit de notre travail. Et pourquoi pas faire un bouquet à déposé dans l’un des calvaires disséminés dans nos campagnes.Bénissons le Seigneur et remplissons nos chemins de campagnes et nos terres de chants de louanges.