Avec la journée mondiale des communications sociales, le Pape François a appelé les catholiques à la vigilance à l’égard des réseaux sociaux. Vrais lieux de relations humaines et communautaires, ils sont paradoxalement sources de repli sur soi et d’utilisation des autres.

Le Pape François y va toujours direct lorsqu’il s’agit de promouvoir les relations humaines, la rencontre de personne à personne, la vie fraternelle. Son discours prononcé pour cette journée mondiale qui a eu lieu le 2 juin dernier, est une invitation de plus  “à réfléchir sur le fondement et l’importance de notre être-en-relation”.

 

Gare aux “manipulations de données personnelles”

Si les médias, nous ouvrent le monde, ils nous emmènent aussi vers la désinformation. Qui n’en a pas fait l’expérience ? Pape François le souligne, “ils se prêtent à une manipulation de données personnelles sans le respect dû à la personne et à ses droits. L’internet qui, à ses débuts, n’était qu’informatif, est devenu interactif, le fameux 2.0, 3.0 … C’est là son intérêt et aussi tous ses dangers.

 

Place à l’écoute mutuelle, et au dialogue

Une communauté est d’autant plus forte qu’elle est cohésive et solidaire, animée par des sentiments de confiance” rappelle François. Et cela passe par l’indispensable “écoute mutuelle et le dialogue, basé sur l’utilisation responsable du langage”. Sinon, précise le Pape, “l’identité est basée sur l’opposition à l’autre, à l’étranger au groupe : on se définit à partir de ce qui divise plutôt que de ce qui unit,” cause garantie “d’un individualisme effréné

 

« Nous sommes membres les uns des autres »

 

Parce que chaque membre du corps est solidaire des autres, il est urgent de redire la merveille de cette union qui est faite de la responsabilité de chacun, pour chacun des autres. Il en va de même dans les réseaux sociaux, où “comme chrétiens, nous nous reconnaissons tous membres de l’unique corps dont le Christ est la tête.” Comme il est certaine de notre “capacité de compréhension et de communication entre les personnes humaines a son fondement dans la communion de l’amour entre les Personnes divines”, comment ne pas se comporter le mieux possible entre membres d’un réseau social ?

 

Du réseau social à la rencontre en chair en os

L’image du corps et des membres nous rappelle que l’utilisation du Web social est complémentaire de la rencontre en chair et en os …/… Si le réseau est utilisé comme une extension ou comme une attente d’une telle rencontre, alors il ne se trahit pas et demeure une ressource pour la communion.

Si une famille utilise le réseau pour être plus connectée, pour ensuite se réunir à table et se regarder dans les yeux, alors c’est une ressource.

Si une communauté ecclésiale coordonne sa propre activité à travers le réseau, pour ensuite célébrer l’Eucharistie ensemble, alors c’est une ressource.

Si le réseau est une occasion pour se rapprocher des histoires et des expériences de beauté ou de souffrance physiquement loin de moi, pour prier ensemble et ensemble chercher le bien dans la redécouverte de ce qui nous unit, alors c’est une ressource”.

Le message intégral du Pape François pour la 53è journée mondiale des communications sociales.