Cette année, le sanctuaire de Pontmain propose des journées spirituelles mariales le 17 de chaque mois, d’avril à décembre. Chacune peut être vécue indépendamment. De belles journées “oasis” en perspective.

 

Une journée type

8h : Chant des Laudes
11h : Eucharistie suivie de l’Angélus à la colonne de l’Apparition.
15h : Conférence dans la salle Notre-Dame.
16h : Chapelet.
16h30 : Vêpres.
17h : Adoration.

Le programme des journées

 

Mardi 17 septembre : “Marie, Mère de l’Eglise”

Les premiers chrétiens ont très vite attaché beaucoup de prix à la présence de Marie au pied de la croix de son fils, Jésus. Ils se souviennent de ces paroles alors dites à Jean : «Voici ta mère » (Jn 19, 27). Mais l’expression Mère de l’Eglise n’a vu le jour qu’à la fin du concile Vatican II. Le pape Paul VI a alors proclamé Marie Mère de l’Eglise, c’est-à-dire Mère de ses fidèles et de ses pasteurs.

 

Jeudi 17 octobre : “Marie, diffusion de grâces ?”

Marie, en devenant la Mère de Dieu, Mère de l’Eglise a coopéré à la réalisation de notre salut. Mais cela ne signifie pas pour autant que Marie soit une seconde médiatrice à côté du Christ, comme si elle ajoutait quelque chose à l’œuvre de celui-ci. Marie est bien, comme nous, du côté des sauvés.

 

Attention : Pas de 17 novembre.

 

Mardi 17 décembre : “Peut-on prier Marie ?”

En toute rigueur, toute prière chrétienne ne s’adresse qu’à Dieu seul : que ce soit le Père, ou Jésus-Christ, ou l’Esprit Saint, ou encore la Trinité en tant que telle. Si nous avons recours à Marie et aux saints dans notre prière, c’est pour demander leur aide, leur intercession auprès de Dieu, en un mot leur prière. C’est ce que nous faisons en demandant dans le «Je vous salue Marie» de «priez pour nous pauvres pécheurs». Le message de Pontmain est : « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, mon Fils se laisse toucher ».