Suite aux nouvelles conditions sanitaires et restrictions de déplacement, les évêques ne pourront se rendre à Lourdes pour leur session plénière d’automne. Toutes les rencontres se feront en visioconférence.

L’Assemblée plénière des évêques de France se tiendra à Lourdes du mardi 3 au dimanche 8 novembre. Au programme des débats : écologie intégrale, pédophilie, “territoires et paroisses”, questions financières.

 

Les mardi 3 et mercredi 4 novembre, les travaux de l’Assemblée plénière porteront sur le thème : « Cultiver la terre et se nourrir ». Comme en novembre 2019, les évêques viendront accompagnés de personnes de leur diocèse. Cette année, ils portent plus spécifiquement le souci du monde agricole et rural. Ce groupe de travail initié par le Comité « Études et Projets » de la CEF viendra conclure ses travaux. Les travaux de ce groupe sont présidés par Mgr Laurent Le Boulc’h, évêque de Coutances.

La journée du jeudi 5 novembre sera consacrée en partie à la poursuite du travail sur la lutte contre les abus, avec un point d’étape des quatre groupes de travail et la présentation d’un rapport statistique. Les évêques travailleront au calendrier de la lutte contre la pédophilie. 

Parmi les autres thèmes de réflexion, la santé des prêtres, a partir d’une enquête réalisée en 2020, présentée par Mgr Benoît Bertrand, évêque de Mende. 

L’assemblée plénière se terminera après cinq jours de débats par le discours de clôture, toujours très attendu, de Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la conférence des évêques.

L’Assemblée plénière s’achèvera ce dimanche 8 novembre par la messe télévisée, présidée par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, en direct de la basilique du Rosaire, diffusée à 11h sur France 2.

Temps d’échange entre participants de la session plénière en octobre 2019 à Lourdes.
A gauche, nous reconnaissons avec Mgr Scherrer, J.L. Meulan et X. Pujos.