En Mayenne, le Secours catholique continue son action en mode confinement. Dès le début de la crise, l’association a fait le choix de fermer ses lieux d’accueil collectifs. Mais les équipes gardent les liens avec les plus démunis par téléphone.

Parce que “Chacun chez soi ne signifie pas chacun pour soi ! » selon les mots de la présidente nationale, Véronique Fayet, les équipes de la Mayenne ont organisé leur accompagnement. 

 

Les entretiens se font par téléphone

Nos équipes de bénévoles restent en contact par téléphone avec les personnes que nous rencontrons habituellement, précisent les responsables de la délégation mayennaise. Notre commission des aides et secours continue à recevoir les demandes de travailleurs sociaux. Nous avons adapté nos pratiques, afin de faire les entretiens par téléphone.

 

Répondre à l’urgence alimentaire est essentiel

En lien avec les travailleurs sociaux, les équipes ont mis en place une distribution de chèques services, notamment dans le nord du département et à Laval. La remise de chèques service est le meilleur moyen de répondre dès maintenant à l’urgence alimentaire tout en limitant au maximum les contacts et donc les risques de propagation du virus.

 

L’appel à dons est toujours nécessaire

 Pour faire face à l’urgence de ceux qui n’ont rien, ni toit ni moyens pour répondre aux besoins de première nécessité, le Secours Catholique – Caritas France se mobilise et débloque un premier montant de 2,5 millions d’euros à l’échelle nationale. Les dons peuvent être faits ici

Le Secours Catholique lande un appel à un don pour les plus démunis
©SecoursCatholique