Le Secours catholique et ses bénévoles font preuve d’imagination et de créativité pour rester présents auprès des plus fragiles. En plus des appels téléphoniques qui permettent de garder le lien, des bénévoles de l’ensemble du département se rendent disponibles pour faire apporter des aides financières alimentaires à celles et ceux qui en auraient besoin.

La commission des aides et secours départementale continue à recevoir les demandes de travailleurs sociaux. Nous avons adapté nos pratiques, afin de réaliser les entretiens par téléphone,  expliquent les responsables départementaux dans un communiqué, et la commission des aides continue de se réunir par visio-conférence chaque lundi après-midi.

 

Les locaux lavallois restent ouverts

Les locaux situés 6 rue du Docteur Ferron à Laval sont ouverts. 

  • Accueil de jour petit-déjeuner “Tremplin” : les lundis et mercredis matin de 9h à 11h45. 
  • Aides alimentaires, sous la forme de tickets-service, les permanences sont inchangées, les mardis et jeudis matin, sur rendez-vous uniquement.

 

L’urgence d’abord 

Les activités collectives proposées par les bénévoles sur l’ensemble du département sont suspendues (lieux de convivialité, cours de français, accompagnement scolaire). Le virus circule rapidement et la prudence est de mise. Nous avons donc concentré nos efforts et les moyens humains disponibles sur les actions de premières nécessités.