Ce temps de reconfinement suscite au fond de nos coeurs une grande inquiétude. Plus grave, l’attentat de Nice, auquel s’ajoutent le climat social incertain, la météo sombre… Place aussi à l’espérance chrétienne, en ce temps de La Toussaint. Le message de Mgr Scherrer sur Fidélité Mayenne.

La Toussaint est une fête de lumière, une fête d’espérance, commente Mgr Scherrer sur Fidélité Mayenne. Nous contemplons cette Eglise du Ciel qui est indissociablement liée à l’Eglise de la Terre. Deux Eglises, qui sont une seule et même. Nos amis les saints sont autant de supporters qui nous regardent du haut des gradins, en nous applaudissant, nous encourageant. 

 

La Toussaint et la commémoration des fidèles défunts

La Toussaint est une fête intimement liée à la commémoration des fidèles défunts célébrée le lendemain. Le lien est bon : car lorsque nous allons nous recueillir sur la tombe de nos êtres chers, on manifeste que la vie est plus forte que la mort. c’est un très beau message d’espérance. 

 

Pas de messes après la Toussaint mais heureusement le droit de visite

Les règles sanitaires du reconfinement autorisent heureusement les visites aux personnes malades, seules, âgées. C’est une heureuse perspective.

Le grand regret : l’impossibilité de rassemblements dominicaux : je ne vois pas comment dans la situation actuelle on n’aille pas dans le sens de la prudence au sujet de rassemblement, justifie Mgr Scherrer. Que ce soit l’occasion de mesurer ce que beaucoup de chrétiens vivent tout au long de l’année, parce que privés de moyens de locomotion, malades… et d’être en communion avec eux.

Basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice
©BBSFFerrari