S’aimer pour un couple est la meilleure façon de répondre à sa vocation. C’est pleinement possible s’il se reçoit de Dieu et s’il accueille l’autre comme un cadeau, créé à l’image de Dieu, en acceptant de collaborer avec son conjoint dans l’amour. Nous avons rencontré une théologienne, Pascaline Lano qui nous donne un éclairage.

©pixabay

Par Pascaline LANO, théologienne, directrice de l’Institut Normand de Sciences Religieuses

Soutenir les couples et les familles : les ressources d’Amoris Laetitia

Parmi les nombreuses possibilités évoquées dans ce dossier pour soutenir les couples, l’exhortation post synodale La joie de l’amour du pape FRANÇOIS est un support essentiel autant pour les couples que pour toutes les personnes qui accompagnent les familles. Publiée au terme de plus de deux années de synode ayant mobilisé le peuple de Dieu, les théologiens, les responsables des mouvements et services pastoraux au service des familles, puis les évêques et le Pape, ce texte du Magistère est une ressource majeure, au plan théologique, pastoral, humain. Sans pouvoir tout montrer dans cet article court, nous signalons simplement quelques grandes lignes du texte, et conseillons une lecture approfondie du chapitre quatre de l’exhortation.

Un encouragement à cheminer, avec le secours de la grâce

Parmi les grands messages d’Amoris Laetita, on peut retenir cette indication constante que l’on retrouve tout le long du texte : la famille est toujours appelée à grandir dans l’amour, en tenant compte des fragilités humaines. Aussi bien la Bible que la Parole de Dieu que l’attention aux réalités nous montrent qu’il n’existe pas de familles parfaites ou idéales, mais toutes sont appelées à grandir et à cheminer. Conscient des situations complexes que peuvent rencontrer les familles, le texte propose de renouveler l’approche pastorale en s’inspirant du regard de Jésus, compatissant et encourageant envers toutes les personnes rencontrées, tout cela sans cesser d’annoncer la bonne nouvelle du message de l’Évangile pour les couples et les familles, c’est-à-dire la possibilité de s’engager dans le sacrement du mariage.

L’exhortation met bien en évidence les missions spécifiques des familles : transmettre l’amour, donner la vie, éduquer les enfants, s’engager dans la société, mettre en œuvre diverses formes de fécondité dans le monde et dans l’Église, avec leurs compétences propres.

Le chapitre 4 : une véritable « feuille de route » pour soutenir la vie des couples

Ce long chapitre sert parfois désormais dans la préparation au mariage, tant il comporte de conseils et d’encouragements pratiques pour grandir dans l’amour. Il commence par une belle méditation, appliquée au mariage de l’hymne à la charité de St Paul (1 Co 1, 4-7). Il se poursuit par une invitation à grandir dans la charité conjugale sans se laisser piéger par une idéalisation excessive. Le plaisir d’aimer trouve des expressions diverses à travers le temps. De façon concrète le pape incite les époux au dialogue, à se donner du temps de qualité grâce à une écoute patiente, à accorder une réelle importance à l’autre. La dimension érotique de l’amour et la sexualité sont abordées comme un don de Dieu, comme un langage interpersonnel où l’autre est pris au sérieux. Ce chemin pour se construire jour après jour demande humilité et pardon. Il est don réciproque : chacun s’accepte comme vulnérable et ayant des besoins. Il n’est possible que si l’on invoque l’esprit Saint, si l’on crie chaque jour pour demander sa grâce (AL 164).

Quelques extraits du chapitre 4 :

  •  AL 89 : La grâce du sacrement du mariage est destinée avant tout à perfectionner l’amour des conjoints
  • AL 99 : L’amour, plus il est intime et profond, exige encore davantage le respect de la liberté, et la capacité d’attendre que l’autre ouvre la porte de son cœur.
  • AL 115 : L’amour fait confiance, il préserve la liberté, il renonce à tout contrôler, à posséder, à dominer.
  • AL 119 : L’idéal chrétien, et particulièrement dans la famille, est un amour en dépit de tout.
  • AL 127 : La tendresse est une manifestation de cet amour qui se libère du désir de possession égoïste
  • AL 129 : Les joies les plus intenses de la vie jaillissent quand on peut donner du bonheur aux autres.
  • AL 133 : En famille il est nécessaire d’utiliser trois mots : S’il te plaît, merci, pardon.
  • AL 150 : Dieu lui-même a créé la sexualité qui est un don merveilleux fait à ses créatures.

Une invitation pour relire Amoris Laetitia et la mettre en pratique

La joie de l’amour est un texte qui comporte diverses portes d’entrée pour soutenir les couples et les familles. A tous ceux qui veulent réapprofondir ce document pas-à-pas, nous conseillons vivement le parcours proposé par la Conférence des évêques de France, comportant des vidéos de 20 minutes présentant les différents chapitres et leurs clés de lecture, ainsi que des propositions concrètes pour la mise en œuvre.