Des jeunes de la paroisse Saint Melaine-en-Val-de-Jouanne ont eu envie d’animer les messes dominicales et de se retrouver pour partager et faire grandir leur foi. Rencontre avec les initiatrices du projet Frat’ Jeunes, Flavie Bazillais et Romane Gohier, lycéennes.

Valérie Fourtané : Comment est né ce projet de créer un groupe Frat’ jeunes ?

Flavie Bazillais : Dans notre groupe il y a quelques musiciens et on a eu envie d’animer les messes de la paroisse puis rapidement de faire quelque chose après pour se retrouver. Nous en avons parlé à notre coordinatrice pastorale, Claire Leblay et à notre curé le père Franck Viel pour présenter notre projet. Nous avons décidé ensemble de nous retrouver une fois par mois le dimanche après la messe. pour partager le repas et de façon informel puis engager des débats et des réflexions sur des questions de fond.
Romane Gohier : Nous avons également un temps de jeux puis de prière. Aujourd’hui c’est le père Omer Coulibaly qui nous accompagne. une vraie dynamique s’est installée et un groupe de parents s’est créé au sein de la paroisse pour nous encadrer. Ils gèrent la logistique, les problèmes de transport, de calendriers.

VF : A qui s’adresse ce groupe ?
RG : Deux pôles ont été créés pour correspondre aux besoins différents en fonction des âges. Le frat collégiens et le frat lycéens. Nous nous retrouvons parfois pour des temps en commun.

VF : Vous avez organisé deux concerts. Comment cela s’est-il passé ?
RG : Nous avions très envie d’aller à Lourdes en 2020 et pour financer ce voyage nous avons préparé deux concerts en quinze jours. Mais la période de Covid nous a freinés dans notre élan. Comme nous avions répété de manière un peu intensive, une vraie cohésion était née.
FB : Nous avons finalement organisé deux concerts cette année – Kif ta partoche – en septembre et nous avons eu la joie d’accueillir 500 spectateurs. On a même touché des jeunes non croyants qui nous ont dit avoir eu une bonne image de ce visage dynamique de l’église. Depuis, on se retrouve le dimanche après la messe une fois par mois le samedi soir. Nous accueillerons tous ceux qui veulent nous rejoindre avec plaisir.

VF : Qu’est-ce que ces rencontres et ces animations vous apportent ?
FB et RG : C’est un moment de partage très simple, très convivial. On s’écoute beaucoup. Cela nous permet de nous poser dans nos quotidiens un peu trépidants et on peut y assumer notre foi. C’est parfois compliqué de vivre sa foi seul alors que là on n’est plus isolé, on se retrouve à la messe tous ensemble. De vrais liens d’amitié se créent !

Romane Gohier et Flavie Bazillais