Pastorale du deuil

La commission diocésaine de la Pastorale du deuil

Orientations diocésaines

Accèder au document

Projet de la commission

Une commission / des objectifs :

La pastorale : Le Christ est le bon pasteur . La pastorale est l’art et manière, pour l’Église, de mettre les trésors de l’Evangile à portée de tous, dans le quotidien de la vie, de telle sorte que la Bonne Nouvelle devienne source de sens et chemin de vie pour chacun.

– La pastorale du deuil : une commission intégrée à la P.L.S. ( pastorale liturgique et sacramentelle), sous la responsabilité du Père Franck VIEL (responsable diocésain de la PLS).

– une situation de départ : les communautés chrétiennes guidées par leur pasteur sont responsables de l’accompagnement des familles en deuil qui le souhaitent .

– un objectif global : permettre à ces communautés de se mettre au service des familles endeuillées en participant au développement des propositions paroissiales par la formation et l’accompagnement des acteurs paroissiaux pour qu’ils puissent développer les compétences humaines et spirituelles mises en œuvre dans ce service d’Église.

– Une prise en compte de tous les instants qui entourent le départ d’un être cher : le premier appel téléphonique de la famille en deuil, la présence au funérarium ou domicile, la ou les rencontres avec la famille préparatoire aux funérailles, l’adieu au visage, la célébration proprement dite, le temps de l’inhumation ou déposition de l’urne en columbarium,  la messe du souvenir, la ou les visites au cimetière, la ou les visites aux familles post-funérailles…
Une prise en compte de tous les instants, pour mettre en œuvre :
– Des espaces et des temps où chacun est rejoint là où il est , tel qu’il est, afin qu’il se sente écouté, entendu, respecté, accompagné dans un cheminement qui donne sens à la vie et qui témoigne de la présence de l’Église à toute souffrance.
– Des espaces et des temps qui favorisent un itinéraire d’humanité et de foi, participant de la Nouvelle Annonce pour les hommes et les femmes d’aujourd’hui.

Une commission / une équipe :

Inscrite dans une histoire, un héritage, poursuivant un chemin jalonné par les prédécesseurs et actrice de son devenir.

Responsable de la commission sous la responsabilité du Père Franck Viel.
– Didier COURTAIS – Rattaché à la paroisse de « La Sainte Famille sur Oudon »

Membres :
– Marie-Joe GARNIER -Rattachée à la paroisse « St Benoît les rivières ».
– Marie-Thérèse JANNIN– Rattachée à la paroisse « Notre-Dame Saint Martin de Mayenne Moulay ».

Une commission / des passerelles :

Une commission reliée avec
– le Service diocésain de la pastorale liturgique sacramentelle (PLS)
– les acteurs paroissiaux : les curés, les prêtres administrateurs, coopérateurs, les coordinateurs paroissiaux, les diacres, les guides de funérailles, les équipes d’accompagnement…
– les commissions diocésaines « Musique sacrée » (chants-musique-liturgie) et « Art sacré »
– la bibliothèque diocésaine pour permettre aux acteurs de prolonger leur formation par la lecture d’ouvrages repérés.
– les services diocésains de catéchèse et de Formation permanente.
– des associations : « Sève et racines » (Laval) qui a mis en place, entre autres, un groupe de parole pour familles endeuillées par suicide ; JALMALV « jusqu’à la mort, accompagner la vie » ; AGAPA, « après le deuil d’un enfant » ; « Mère de Miséricorde », après une maternité blessée…
– le service diocésain de la Pastorale de la santé.
– les opérateurs funéraires en Mayenne (PF), les crématoriums de Mayenne et de Laval.

Une commission / des actions :

Elles s’inscrivent dans une histoire, une démarche, une dynamique.

– Mettre en œuvre un dispositif annuel de formation initiale et continuée des acteurs de la pastorale du deuil en paroisses (équipes d’accompagnement, guides) et de son animation, avec la participation d’intervenants.
– Repérer des initiatives et acquis de terrain.
– Repérer les besoins du terrain pour un plan d’animation adapté dans une dynamique de va et vient
– Mettre en œuvre des ateliers de recherche en pastorale (A.R.P.), des ateliers diversifiés avec des acteurs de terrain motivés centrés sur des points spécifiques d’accompagnement pour une réflexion-action permettant de construire des outils d’accompagnement diversifiés et adaptés, dans la fidélité aux orientations de l’Église.
– Mettre en œuvre des temps de formation spécifique, transversale en partenariat avec le service diocésain de la Formation permanente.

Une dynamique de formation

Accèder au document

Marie-Thérèse JANNIN, P Franck VIEL, Didier COURTAIS et Marie-Joe GARNIER