A l’heure des nominations de prêtres dans les paroisses, sonne aussi l’heure des au-revoir, celle des départs et des arrivées. C’est aussi le temps des ordinations, et aussi des jubilés ; 10 ans, 70 ans… Elle n’est pas belle l’Eglise ?

 

Le mois de juin marque la fin de l’année, avec ses départs, ses adieux, les fins de mission, les séparations. C’est aussi le temps des ordinations, des admissions des séminaristes, des anniversaires… et de la fête du Sacré-Coeur de Jésus.

70 ans de sacerdoce pour le Père Michel de Baglion

Père Michel de Baglion, du haut de ses dignes 94 ans, vient de célébrer son jubilé de platine pour 70 années de sacerdoce. C’était à Martigné-sur-Mayenne, son village d’origine. On n’oublie pas non plus Père Daniel Poirier (60 ans), Père Maurice Carré (50 ans), Père Marcel Nezan (40 ans), Père Christian Van Dorpe (30 ans), Père Pierre-Antoine Belley (20 ans), Père Jean-François Croizé, Père Renaud Saliba et Père David Dugué (10 ans). 

Félix et Dominique s’en vont, Ferdinand et Laurent arrivent

Des au-revoir, il y en a eu déjà, à Gorron dimanche dernier, pendant la messe d’action de grâce du Père Félix Coulibaly. Après six années de mission en Mayenne, il regagnera son pays, la Côte-d’Ivoire ; tout comme le Père Dominique Traoré, curé de la paroisse ND sur la Varenne à Ambrières. Leurs témoignages (Félix et Dominique) et leur regard sur notre Eglise de la vieille Europe peut servir à notre réflexion.    

Tous deux sont remplacés par deux de leurs confrères du même diocèse ivoirien :  l’Abbé Ferdinand Largaton SORO qui résidera à Mayenne, et l’Abbé Laurent Doma N’gbo OUATTARA, pour la paroisse ND-du-Bignon, à Gorron. Réservons leur le meilleur accueil.

Père Félix Coulibaly
Père Dominique Traoré

Une chaleureuse fête du Sacré-Coeur pour tous

37° à l’ombre, mais heureusement encore un peu de fraîcheur dans la chapelle de la Maison diocésaine. Ce 28 juin, en la fête de St-Irenée, les prêtres du diocèse fêtent le Sacré-Coeur… Seuls les plus âgés ont décliné l’invitation de leur évêque, à cause de la chaleur. Mais c’est bien sûr en union de prière avec eux, que la messe est célébrée après un temps convivial.

Temps de recueillement et de joie pour tous les prêtres rassemblés ce 28 juin dans la chapelle de la maison diocésaine pour célébrer la fête du Sacré-Coeur de Jésus, c’était aussi jour de bénédiction.

Un bel hommage autour de l’orgue du Père Michel Trique

C’est particulièrement aussi en union avec un prêtre défunt, qui a accompagné la prière des fidèles pendant de si longues années en la cathédrale de Laval, le Père Michel Trique. Ce 28 juin, Mgr Scherrer bénit, en effet, son petit orgue à tuyaux tout juste d’être installé dans la chapelle. Un véritable petit bijou démontable et transportable à force d’homme…
Notre article sur l’orgue du Père Michel Trique : « Un petit orgue dans la chapelle de la Maison diocésaine. »