« Vous êtes chez vous ici car c’est Marie qui vous accueille ». C’est par cette parole que Mgr Scherrer a ouvert la journée des malades organisée à Pontmain par la pastorale de la santé, le 16 mai dernier.

 Dans une basilique presque comble, malades, personnes âgées, accompagnants bénévoles et personnel soignant, prêtres et diacres, sont venus puiser à la source, en communion avec tous les frères et sœurs malades qui n’ont pu se déplacer.

 

Vous êtes les chéris de Dieu

« Nous sommes là pour nous laisser envelopper dans le manteau de paix de Marie, a redit notre évêque à toute l’assemblée, cette paix que Marie est venue annoncer aux enfants de Pontmain dans un grand sourire« . Nous sommes les chéris de Dieu particulièrement les plus fragiles. Nous avons du prix aux yeux de Dieu, et plus encore, les malades ».

 

Le plus grand monastère du monde

À Pontmain, on vient déposer le fardeau de nos vies, nos souffrances, nos découragements, nos fatigues, au pied de Marie qui nous montre la Croix rouge de Jésus. « Et si parfois vous vous sentez inutiles, moi je vous dis au contraire ; vous avez une valeur infinie car Jésus vous dit que vous êtes sauveurs avec lui. Votre prière est toute puissante ». Et de citer une parole de Jean-Christophe Parisot, premier préfet de France étant handicapé : « Nous les malades sommes le plus grand monastère du monde ».

«  Je vous envoie donc en mission en vous demandant de prier, a insisté Mgr Scherrer, pour la vie et pour toutes vies, et aussi pour demander à Dieu de nous donner des prêtres et des diacres ». Sans doute sera-ce plus facile depuis que « nous avons un nouvel ambassadeur au Ciel depuis quelques jours, Jean Vanier, lui qui a donné toute sa vie pour les plus petits de ce monde ».

 

L’après-midi, les pèlerins ont reçu un enseignement sur l’Espérance, avec le Père Renaud Saliba.

Véronique Larat