C’était la semaine dernière dans un petit coin du Haut-Maine-Pail. Une quinzaine d’amis ou voisins membres de la fraternité locale des personnes malades ou handicapées se sont retrouvés joyeusement… Cela n’était pas arrivé depuis 17 mois.

 

Il s’en est passé des choses depuis le mois de mars 2020… Entre autres, beaucoup de solitude, malheureusement. Ce fut le cas notamment pour les membres de la fraternité locale des personnes malades ou handicapées du Haut-Maine-et-Pail, accompagnés par le père Michel Barrier. Non pas qu’ils se retrouvaient souvent, tout au plus 5 fois par an, mais elles comptaient tellement ces rencontres…Les appels téléphoniques n’ont pas suffi à combler la joie que c’est de se retrouver. 

 

Que se passe-t-il donc en fraternité ?

Rien d’extraordinaire… en fait, “On se retrouve en toute convivialité, explique le Père Michel Barrier, pour échanger, partager les nouvelles. Puis on se dit comment on a rencontré d’autres personnes depuis la dernière fois. Cette fois-ci on a évoqué aussi toutes les personnes qui ont quitté ce monde ; la liste était longue… forcément ! 

Nous avons réfléchi aussi sur le synode, continue l’accompagnateur.

La rencontre se termine par un goûter… indispensable !

Et puis, bien sûr, un temps de prière. “Puisqu’on est dans les actes du synode, nous avons prié celle des “Pèlerins et apôtres de la joie” conclut le père Michel…

Quelques membres de la Fraternité du Nord-Mayenne