Trois prêtres du diocèse et notre évêque ont célébré dimanche dernier leur 30 ans de sacerdoce : les pères Bernard Venot, Pierre-Marie et Marie-François Perdrix. C’était au prieuré de la Cotellerie en présence de 400 personnes venues de nombreuses paroisses mayennaises.

Les trois prêtres ont été ordonnés le 30 avril 1988 à Pontmain, Mgr Scherrer le 26 juin dans le diocèse d’Aix et Arles… Mais c’est tout de même Pontmain qui les rassemblait : puisque notre évêque a lui aussi été ordonné en la basilique mayennaise, de l’ordre épiscopal, il y a tout juste 10 ans.

Jésus le Bon pasteur, le vrai Berger

Cette cérémonie d’anniversaires juste le dimanche de prière pour les Vocations tombait à point. En ce dimanche du bon pasteur, ce fut l’occasion pour l’évêque de méditer sur 30 années de sacerdoce, tout en louange et en humilité : A l’appel de Dieu, nous, prêtres, avons répondu joyeusement parce que nous avons reconnu l’amour premier de Dieu pour nous et nous avons désiré répondre à cet amour par le nôtre. Nous sommes conscients que cet amour nous dépasse immensément et que nous n’aurons jamais fini d’en scruter les profondeurs. Nous sommes conscients aussi de porter ce trésor dans les vases d’argile de notre humanité vulnérable, de notre liberté faillible. Bienheureuse pauvreté qui nous éduque à nous déprendre de nous-mêmes et à ne mettre notre confiance qu’en Jésus le Bon Pasteur, le Vrai Berger qui, sans cesse, nous porte dans les bras de sa miséricorde.

Une prière qui va pour tous les prêtres

C’est une prière que Mgr Scherrer a offerte à l’assemblée à la fin de son homélie. Nous en publions ici un extrait :
Dieu notre Père, sois béni pour la surabondance de ton amour pour nous,
amour toujours prévenant et fidèle.
Nous te remercions de la confiance que tu nous as accordée
en nous appelant à suivre ton Fils Jésus sur les chemins de l’Évangile.
Nous te rendons grâce parce que, bien qu’indignes et indigents,
tu nous as choisis pour servir en ta présence.
Seigneur Jésus, Agneau et Pasteur qui nous a aimés
jusqu’à donner ta vie pour nous, maintiens éveillé en nous
le désir de livrer notre vie avec toi pour la joie du monde.
C’est dans l’eucharistie dignement et amoureusement célébrée
que nous nous faisons chaque jour les mendiants de ta charité pastorale.
Convertis inlassablement nos cœurs pour que nous soyons pasteurs
non par contrainte, mais de bon gré,
en devenant jour après jour les modèles du troupeau qui nous a été confié.
Esprit de lumière et de vie, remplis-nous de ta plénitude.
Ravive en nous le Don de Dieu que tu es en personne
et que nous avons reçu de toi au jour de notre ordination
par le geste de l’imposition des mains de notre évêque.
Dans la puissance éternellement recréatrice de ton amour,
fais que nous soyons les serviteurs des plus pauvres,
à l’image de Pierre qui a fait du bien à un infirme.

Et vous, mes amis, soyez remerciés de votre présence à nos côtés, de votre soutien fraternel, de votre patience à notre égard, de votre attention bienveillante. Dans l’eucharistie que nous célébrons, rendons grâce ensemble pour la riche diversité des vocations dans notre Église. Que nous sachions, chacune et chacun, écouter la voix du Bon Pasteur et répondre aussi généreusement que possible à son appel. Que nous n’ayons pas peur de devenir des saints ! Et que nos familles restent ces lieux d’émergence des vocations, ces lieux d’éducation et d’apprentissage au don désintéressé de nous-mêmes. Oui,  rendons grâce au Seigneur, il est bon ! Éternel est son amour ! Amen.

et, risus facilisis ut ut adipiscing id ut lectus dolor nec non