Nous avons appris dimanche 5 décembre le décès d’Anne-Marie Bouillet. Le Diocèse de Laval voudrait lui rendre hommage et lui exprimer toute sa gratitude, pour tout le temps qu’elle a donné dans les différents services diocésains pendant de nombreuses années : la catéchèse, la formation, la bibliothèque. Il y eut aussi sa paroisse. Merci à chacun de prier pour elle et pour sa famille. 

 

Anne-Marie était une figure incontournable de ce service, explique Elisabeth Jacob, responsable du service diocésain de la catéchèse.  Entrée en 2004, sa mission était pour les enfants, leur famille, les jeunes touchés par le handicap. Elle se mettait à leur écoute, cheminait avec eux afin de leur permettre de se préparer aux sacrements et de vivre ces temps dans la joie et la paix. 


Débordante d’énergie, elle était également très active sur sa paroisse pour la catéchèse, présente aux écoles catholiques, toujours pleine d’idées pour agrémenter ses rencontres avec les enfants. Lorsque sa mission s’est terminée au service de la catéchèse, elle est restée, aidant la nouvelle équipe de multiples manières : rédaction chaque année de la démarche de pardon, animation à la bibliothèque pour les enfants etc… Elle était également d’une efficace présence à l’école de prière, faisant partie de l’équipe pionnière de cette si belle initiative. Dans ces jours à Pontmain, elle avait toujours cette attention particulière aux enfants porteurs de handicap, ou en difficulté. Elle prenait soin d’eux avec beaucoup de tendresse. Son aide était indispensable au bon déroulement de ces trois jours extraordinaires.
Un prêtre du diocèse vient de porter ce témoignage :  «Quel beau témoignage de vie rayonnante. Qu’elle soit toujours avec le Seigneur et les siens et les saints, qu’elle reçoive la part des serviteurs bons et fidèles de l’Évangile. Elle a beaucoup donné pour le diocèse, avec charisme. Dans la reconnaissance, la prière et l’espérance ». 

Au service de la Formation permanente Béatrice Piganeau se souvient aussi “qu’elle a été d’un grand soutien, notamment pour les parcours, quand Edith Castel est tombée malade”. 

“ Je rends grâce aussi pour les pèlerinage à vélo réalisés à partir de 2002, ajoute notre vicaire général, le père Luc Meyer : Lourdes, Paray-le-Monial, le canal de Nantes à Brest, le Mont Saint-Michel, lisieux… Yves et Anne-Marie assuraient l’intendance… et beaucoup plus par leur témoignage et leur présence attentive !…

La foi permet de vivre cette épreuve dans l’espérance de la vie éternelle, de la communion des saints, qu’Anne-Marie goûte désormais de toute son âme.
Nous prions pour elle, nous prions pour toute sa famille douloureusement touchée.

Anne-Marie Bouillet  –  ©diocesedelaval.fr