Evangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn. 5, 31-47)

Jésus disait aux Juifs : « « Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai.

Vous avez envoyé une délégation vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. Pour moi ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage ; mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés.

Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière. Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres même que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé. Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi.

Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face, et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé. Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! Je ne tire pas ma gloire des hommes.

Mais je sais que vous n’avez point en vous l’amour de Dieu. Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?

Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? »

                                                *****

Chers amis,

Nous le savons bien, ce n’est pas toujours facile, pas toujours simple et évident de faire les choses gratuitement sans rien attendre en retour, sans attendre de reconnaissance, de remerciement.

Si l’on regarde d’un peu plus près Jésus, lui, il se moque bien des remerciements, il se fiche de sa cote de popularité, de savoir s’il plaît ou pas. Ce qui importe pour Jésus, c’est de plaire, oui, de plaire uniquement à son Père céleste.  » Ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage. « 

Jésus va même très souvent à contre-courant. Il ne rentre que rarement dans les cases, comme on dit. Il ne sacrifie pas ses principes pour plaire à telle ou telle personne ou à tel groupe. Non, ce n’est pas son style.

Il ne se pose jamais la question de savoir quel avantage il pourrait tirer d’une situation. Non, ce n’est pas son style.

Il ne veut faire uniquement que la volonté de son Père, dans la gratuité la plus totale.

A l’image de Jésus avec son Père…

        et si nous, nous prenions Jésus comme notre exemple ;

        et si nous, nous faisions de Jésus notre seul désir ;

       et si nous, nous mettions Jésus au cœur, au centre de notre vie.

Ne pensez-vous pas que beaucoup de choses changeraient ? Tout faire dans la gratuité, tout faire par amour de Jésus… juste par amour de notre prochain…

       Avez- vous une petite idée d’un acte concret à poser pour aujourd’hui ?

 Belle journée à chacun et que le Seigneur vous protège et vous bénisse !

 

                                  Père Jimmy +