Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 1, 18-24)

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit :

 « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse. – Acclamons la Parole de Dieu. 

Homélie 4ème Dimanche AVENT « A »  18 Décembre 2022

Aujourd’hui, nous voyons Marie et Joseph tout entier cœurs ouverts pour accueillir l’enfant qui va naître.

Mais, vous l’avez peut-être remarqué, cet enfant porte 2 noms différents. Deux noms que Marie et Joseph n’ont pas choisis, mais qui leur ont été donnés par l’Envoyé de Dieu.

En effet, il s’appelle à la fois « Jésu», ce qui veut dire « Dieu sauve », et également « Emmanuel », qui veut dire « Dieu avec nous ».   Et ce n’est pas un hasard, parce que cet Enfant sera à la fois les deux.

Oui, il sera « Jésus », « Dieu qui nous sauve ». Dieu, le maître de l’histoire. le Dieu d’Amour qui, depuis toujours, veut notre bonheur… Dieu qui, par Moïse, a conduit son Peuple de la terre d’esclavage à la Terre Promise. Dieu qui, par ses prophètes n’a    jamais cessé d’indiquer le chemin pour vivre en Alliance, en amitié, avec Lui.  Dieu qui a soutenu l’Espérance de son Peuple aux heures les plus sombres de son histoire.  Et Dieu qui a suscité Jean-Baptiste pour préparer les cœurs à la venue de son propre Fils…Car, cet enfant qui va naître c’est Jésus, c’est le Fils Bien-Aimé du Père qui vient nous sauver, nous ouvrir un avenir radicalement nouveau, nous faire partager sa propre Vie… C’est Dieu lui-même qui vient nous combler de toute la plénitude et la folie de son Amour.

Mais cet Enfant, comme le disait déjà la première lecture, cet enfant s’appelle aussi « Emmanuel » « Dieu-avec-nous ». Dieu qui veut partager simplement, humblement, totalement notre vie. Celui qui va devenir petit enfant comme tous les autres petits enfants, totalement dépendant de Marie et Joseph, sans même un abri pour naître… Celui qui se fera le serviteur de tous, en particulier des plus petits, des plus exclus pour qu’ils soient remis à la première place, Celui qui se fera le dernier des derniers jusqu’au don total de sa vie.  Car s’il est bien le Fils Unique qui ne fait qu’un avec le Père, il est aussi Celui qui veut être « Dieu-avec-nous », Celui qui ne veut pas agir sans nous ou au-dessus de nous, mais avec nous pour nous sauver et pour sauver toute l’humanité à force d’Amour…

Et c’est pour cela qu’il a voulu avoir besoin du « Oui » de Marie, mais aussi de toute la disponibilité et la confiance de Joseph, comme l’Évangile vient de nous le rappeler.

Alors si Dieu, le tout puissant, Lui le maître de l’histoire, a voulu avoir besoin de Marie et de Joseph pour venir habiter notre humanité et la transformer de l’intérieur, disons-nous qu’aujourd’hui encore, aujourd’hui plus que jamais, il veut avoir besoin de chacun, chacune de nous pour sauver notre humanité de ses violences, de ses haines, de ses folies, l’arracher à ses acharnements à détruire tant de vies humaines et à compromettre l’avenir de notre planète.

Il veut avoir besoin de chacun, chacune de nous pour apporter un peu de joie, de bonté, de douceur, d’amour, de réconciliation, de tendresse, d’espérance et de paix à tous ceux et celles qui nous entourent, en particulier à ceux et celles qui en sont le plus privés…

Car Noël c’est un peu comme une formidable pluie d’Amour et de Tendresse qui tombe du cœur de Dieu dans chacun de nos cœurs,

pour qu’à notre tour,

nous sachions les offrir en abondance à tous ceux et celles qui en ont le plus besoin pour vivre.

AMEN !

Père Bernard Trohel.