Fêté le 24 janvier, saint François de Sales, évêque de Genève, reste un grand maître spirituel. L’homme, fort d’une foi chevillée au corps, est un guide entraînant et exigeant, d’une étonnante modernité. En 2022, nous célébrerons les 400 ans de sa mort. Laissons-nous surprendre par cette figure spirituelle empreinte d’une grande humanité.

François de Sales recevant les félicitations
du pape Clément VIII à la suite de son examen (extrait).
©wikipedia

François de Sales est né le 21 août 1567 à Thorens, près d’Annecy. Il fait ses études à Annecy, Paris et Padoue. Une belle carrière s’ouvre à cette intelligence brillante. Son père le rêve en avocat et membre du Sénat de Chambéry et il a déjà choisi pour son fils une fiancée de haute noblesse. C’est sans compter sur la détermination de son fils.

Prêtre, évêque et fondateur d’ordre

François a d’autres projets. Il sera ordonné prêtre le 18 décembre 1593 puis consacré évêque en 1602. Durant vingt ans, il va s’employer avec zèle à renouveler la foi de son Église et à y promouvoir les réformes voulues par le Concile de Trente. Son activité pastorale s’étend bien au-delà de la Savoie. Il est un prédicateur de renom à Paris, à Chambéry, à Dijon ; c’est dans ce chef-lieu de Bourgogne qu’il rencontre en 1604 la baronne Jeanne de Chantal, une jeune veuve avec laquelle il fondera l’Ordre de la Visitation Saint-Marie.

Chasse de Saint-François de Sales
dans la basilique de la Visitation à Annecy.
Le corps du saint repose en haut de la nef
dans un sarcophage en bronze doré.

Un souci des âmes étonnamment moderne

Pasteur infatigable et grand fondateur d’ordre, François de Sales est également un grand directeur spirituel. Afin d’accompagner les âmes en recherche de Dieu, il va écrire de très nombreuses lettres et publier deux ouvrages de spiritualité qui auront un grand retentissement. Encore aujourd’hui ces livres sont d’une modernité étonnante. En 1608 paraît L’Introduction à la vie dévote, écrite à l’intention de ceux qui vivent dans le monde en les encourageant à y trouver un chemin de sainteté. Ne vous fiez pas au caractère désuet du nom ; cet ouvrage dont on trouve une traduction en français contemporain est étonnant d’actualité. S’il était édité aujourd’hui, on pourrait presque le trouver dans le rayon de littérature dite feel good

Une grande figure pour l’Église

Cette vie toute donnée à Dieu, à son église et à la progression des âmes, s’éteint le 28 décembre 1622 au monastère de la visitation à Lyon. François de Sales a été béatifié 1661 par le pape Innocent X, puis canonisé en 1665 par le pape Alexandre VII. En 1877, il est proclamé docteur de l’Eglise par le pape Pie IX.

 

Un saint patron pour les journalistes

Depuis 1923, l’Église catholique le considère comme le saint patron des journalistes et des écrivains en raison de son recours à l’imprimerie. Ses publications comptent parmi les tout premiers journaux catholiques au monde. En cette société dans laquelle les médias tiennent toujours plus de place, prions Saint François pour les communicants. Que l’esprit-saint inspire leur travail afin qu’ils contribuent à un monde plus juste  et respectueux du créateur.

 

Valérie Fourtané

Pour aller plus loin

  • Prier 15 jours avec François de sales – Claude Morel – Éd Nouvelle cité
  • Introduction à la vie dévote : mise en français contemporain – François de Sales – Éd Cerf 
  • Fioretti de saint François de Sales : Rien par force, tout par amour – Gilles Jeanguenin – Éd Emmanuel

Des citations empreintes d‘une sagesse joyeuse

 

“Un saint triste est un triste saint”

“Son amour  de Dieu ainsi que son sens aigu de la réalité font de lui un humaniste qui nous entraîne sur le chemin de la dévotion. Il a laissé de nombreuses citations qui  nous convient à une sainteté épanouie et rayonnante de joie.”

“Une grande misère parmi les hommes, c’est qu’ils savent si bien ce qui leur est dû et qu’ils sentent si peu ce qu’ils doivent aux autres.”

“On a besoin de patience avec tout le monde, mais particulièrement avec soi-même.”

“Le monde est né de l’amour, il est soutenu par l’amour, il va vers l’amour et il entre dans l’amour.”

“L’homme est la perfection de l’Univers, l’esprit est la perfection de l’homme, l’amour est la perfection de l’esprit, et la charité est la perfection de l’amour.”

“Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire.”

Basilique de la VIsitation à Annecy.
Cliquez sur l’image pour découvrir une vidéo de présentation.