Ascension du Christ – Extrait de icone de Michurin-16e-siecle

La Bible nous relate beaucoup d’histoires d’ascension. Nombreux sont les prophètes, en effet, à avoir gravi une montagne pour s’isoler, méditer, se rapprocher de Dieu, le rencontrer aussi. Abraham, Moïse, Jean-le-Baptiste… Le jour où Jésus monte au Ciel, vers son Père, Il nous montre le chemin pour le jour où, nous aussi, nous le rencontrerons.

Quarante jours après la mort et la résurrection de Jésus, les chrétiens célèbrent son Ascension : le Fils de Dieu monte au Ciel et nous ouvre une porte qui nous laisse entrevoir la Maison de son Père.

Une fête essentielle et joyeuse

Si la fête de l’Ascension marque la fin de la présence physique de Jésus auprès de ses disciples et amis, elle n’en demeure pas moins une fête joyeuse car elle est la rencontre entre le Père et le Fils envoyé parmi les hommes. C’est une fête des retrouvailles où Jésus intercède pour nous. C’est plutôt une bonne nouvelle !

La présence de Jésus n’est plus physique (visible) mais spirituelle (invisible). Il est présent auprès des disciples, des Apôtres et de nous aujourd’hui parce qu’il nous a envoyé l’Esprit de Dieu. Que de joie et d’espérance !

 

L’Ascension nous rend témoins

Nous sommes tous des Thomas. Notre foi repose sur la confiance accordée à ceux qui nous ont transmis leur expérience de vie, de croyants… Si la foi vient de Dieu, nous avons quand même besoin de rencontrer des témoins de cette foi en Dieu. Avant son “Ascension”, Jésus a tout donné à ses disciples et les a envoyés en mission à travers le monde. Nous en sommes encore les témoins aujourd’hui. Soyons heureux !

 

Il est présent parmi nous

Il est facile de comprendre que l’on ne peut être présent physiquement en deux endroits en même temps. Aujourd’hui pourtant, il est possible d’être vu et entendu en plusieurs endroits grâce à une caméra et à une récepteur numérique : ordinateur, smartphone et téléviseur.
La présence de Jésus monté au Ciel et pourtant présent parmi nous aujourd’hui est bien sûr d’un autre ordre. Elle n’est ni physique ni numérique. Elle serait plutôt d’ordre spirituel. Jésus a dit qu’il enverrait son Esprit, cet esprit qui planait sur les eaux au moment de la Création. Il l’a promis. Il l’a fait le jour de la Pentecôte.
Monté et assis à la droite du Père il veille sur nous !

Croire que Jésus est présent parmi nous est un acte de foi, et d’espérance !

 

Eglise de l’Ascension à Jérusalem (convertie en Mosquée)
©diocesedelaval.fr
Cliquer sur l’image pour accéder à une prière

Ascension

du latin ascendere ; monter, s’élever
« L’Ascension du Seigneur », célèbre l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c’est-à-dire la fin de sa présence visible sur terre ; elle préfigure notre vie dans l’Eternité. Son départ symbolise un nouveau mode de présence, à la fois tout intérieure, universelle et hors du temps, car le Christ reste présent dans les sacrements et tout particulièrement celui de l’Eucharistie. Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi. (source : CEF)
source : CEF

Quel est le lien entre Pâques, l’Ascension et la Pentecôte ?

Située entre Pâques et la Pentecôte, c’est-à-dire entre la résurrection du Christ et la venue de l’Esprit Saint sur le groupe des apôtres, l’Ascension ne peut être comprise qu’en lien avec ces deux évènements. L’Ascension fait partie du déploiement inouï de Pâques : par sa mort et sa Résurrection, le Christ a sauvé l’homme qui, à sa suite, est désormais appelé à rejoindre Dieu pour vivre dans sa gloire. (Source : CEF)

En savoir plus

Célébrations de l’Ascension
Célébrations de la Pentecôte