Faire bénir sa maison, son appartement peut être une bonne manière de poser de vrais repères et d’installer le Seigneur sous son (nouveau) toit. Ce désir des familles de faire bénir leur habitat est sans doute accru par la situation des derniers mois et la crise du COVID-19 qui a conduit beaucoup de personnes à passer plus de temps chez elles (confinement, télétravail…). Une tradition à redécouvrir.

Si vous souhaitez que votre logement soit béni par un prêtre ordonné, invitez-le chez vous à bénir votre maison ou votre appartement. Il sera content de le faire. Normalement, le prêtre marche d’une pièce à l’autre, en éclaboussant de l’eau bénite. Alors qu’il marche, il lit des passages de l’évangile.

Une tradition qui remonte à Jésus-Christ.

L’idée de bénir la maison remonte au Christ Lui-même, lorsqu’Il donne instruction à ses premiers disciples de dire en entrant dans une maison : “ Paix à cette maison ! S’il se trouve là un homme pacifique, la paix de votre souhait reposera sur lui ; sinon, elle vous reviendra ” (Luc 10,5). Une manière de dire, de souhaiter, que la paix de Dieu, la joie, la sérénité, habitent ces lieux et rayonnent sur tous ceux qui franchiront cette porte.

Pourquoi et quand faire bénir sa maison ?

L’objectif est de mettre à part votre maison en tant que lieu d’hospitalité pour vous et tous ceux qui y viendront. C’est en quelque sorte pour la mettre spirituellement en bon état. “ Il s’agit de mettre Dieu à la première place ” explique Joëlle qui vient de faire bénir sa maison. “ Ce n’est pas juste une superstition. C’est surtout pour nous un acte de foi, de confiance en la manifestation de la puissance de la prière ”. Par la bénédiction nous appelons la protection divine sur le lieu. Vous pouvez faire bénir votre maison à n’importe quel moment de l’année en fonction de votre disposition et de celle de votre curé. Il est important de faire bénir sa maison quand on vient d’emménager ou au moment de la vente ou de la mise en location.

Un moment de fête et de joie

La bénédiction d’une maison ou d’un appartement est un moment où toute la famille attend de voir arriver le prêtre. “ Nous avons vécu cela un dimanche comme un moment festif où la famille était rassemblée autour du prêtre qui a ensuite partagé le repas avec nous. Une belle expérience familiale “ témoignent Jeanne et Henri qui vivent dans le sud-Mayenne. 

On peut se réunir autour du « coin prière ». Si vous n’avez pas de coin prière faites en un sur la table de la salle à manger. Mettez un crucifix, une Bible, une ou deux bougies et une icône (du Christ par exemple). Vous pouvez ajouter un bouquet de fleurs. Les prières commencent alors, continuées par la lecture de la Parole de Dieu. Préparez aussi un chant qui sera chanté durant toute la procession dans la maison. “ Il faut aussi trouver un « responsable du bol d’eau bénite. » ajoute Jeanne en souriant. Splish! Splash! La maison a pris un bon bain ! Il est important que le prêtre aille dans chaque pièce de la maison et mette de l’eau bénite dans chaque coin de chaque pièce.

Puis le prêtre prononce quelques prières. Parfois il procède à l’onction d’huile sainte (coutume Orthodoxe et protestante) sur les quatre murs de la maison ainsi que sur le linteau de la porte d’entrée. Cette onction d’huile est facultative mais cela peut être fait si on le désire. 

Pour toute demande de bénédiction, rapprochez-vous d’un prêtre ou d’un diacre de votre paroisse

L’atelier de pétrissage de la boulangerie de Soucé
©paroisse-Notre-Dame-sur-la-Varenne

Dans la paroisse Notre-Dame-sur-la-Varenne, le père Jimmy Coueffé a proposé aux paroissiens de bénir les maisons au début de l’année. Il a la joie de constater que les demandes sont nombreuses, preuve que Dieu a encore toute sa place au cœur des foyers.
Lire l’article.