Jusqu’au 30 juin, le Prieuré de la Cotellerie présente 42 tableaux de  Bienheureux Carlo Acutis sur les miracles eucharistiques. Une exposition pour tous, paroissiens, catéchistes. Elle est gratuite et permet également de visiter le cloître qui n’est d’habitude pas ouvert au public.

 

Carlo Acutis est un jeune adolescent italien qui a découvert l’ampleur des miracles eucharistiques à travers le monde. Il en fut si fasciné qu’il a bâti une belle exposition qui a été traduite. Elle est actuellement visible à la Cotellerie. Saviez-vous qu’il a été béatifié en 2020 et qu’il est le premier bienheureux, né au XXe siècle?

“ Être toujours uni à Jésus, tel est le programme de ma vie ”.

Par ces quelques paroles, ce jeune garçon décédé tout juste à l’âge de 15 ans d’une leucémie, trace les grandes lignes de sa brève existence : « vivre avec Jésus, pour Jésus, en Jésus ». À travers ces mêmes paroles, Carlo Acutis témoignait : « toujours nous sommes attendus au ciel». «Tous naissent comme des originaux, mais beaucoup meurent comme des photocopies ».

Pour tendre vers ce but et ne pas «mourir comme des photocopies», Carlo disait que notre boussole devait être la Parole de Dieu, à laquelle nous devons nous confronter constamment. Or, pour un but aussi élevé, seuls les sacrements et la prière ont une valeur exceptionnelle et sont les moyens nécessaires. Car c’est au centre de sa propre vie que Carlo mettait tout particulièrement le sacrement de l’Eucharistie, qu’il appelait « mon autoroute pour le Ciel ».

« En se tenant face à Jésus Eucharistie, on devient des saints »

Peu après avoir reçu la première communion à l’âge de sept ans, il se rendait chaque jour à la messe et récitait inlassablement le rosaire. Il pratiquait l’adoration eucharistique, car il était particulièrement convaincu que «en se tenant face à Jésus Eucharistie, on devient des saints». Carlo se demandait souvent quelle était la motivation qui poussait ces personnes à attendre des heures devant Jésus Eucharistie. Selon lui, si les gens se rendaient compte de ce que représente l’Eucharistie, les églises seraient tellement pleines qu’on ne parviendrait pas à y rentrer. Dans le Très Saint Sacrement, répétait-il avec ferveur, Jésus est présent de la même façon qu’il l’était il y a 2 000 ans, au temps des apôtres.  Nous sommes aujourd’hui bien plus chanceux puisque nous pouvons le contempler dans n’importe quelle église proche de chez nous.

 

Diocesi Assisi – Nocera Umbra – Gualdo Tadino

Son corps est exposé en permanence à Assise

Le corps du bienheureux Carlo Acutis (1991-2006) sera exposé en permanence à Assise”, indique Vatican News ce jeudi 2 juin 2022. Foudroyé en 72 heures par une leucémie à l’âge de 15 ans, le jeune homme était très attaché à saint François d’Assise, au point de demander à reposer dans sa ville. La réouverture de la tombe a eu lieu quelques jours après l’inauguration de la porte de Saint-François par laquelle le saint est passé, il y a 800 ans, à un moment décisif de sa vie, se dépouillant de tous les biens terrestres.

Carlo et François d’Assise sont étroitement liés.

En 2020, quelques jours après la béatification de Carlo Acutis, Mgr Sorrentino a dit que « François et Carlo » sont indissociables : union à Dieu, eucharistie, amour de Marie – chapelet quotidien -, amour des pauvres, vie selon l’Évangile. De plus, ils sont « tous les deux capables de parler le langage des jeunes qui est le langage de l’originalité, de l’authenticité ». Leur exemple, a-t-il noté, invite les jeunes à « être heureux », non pas en étant « des photocopies de la mode », mais « par le juste chemin qui est celui de Jésus ».