« J’ai perdu un bébé et je vais mal, je suis enceinte et cette grossesse n’est pas désirée »

 

Toutes les maternités blessées (IVG, IMG, fausse couche, grossesse extra utérine, deuil périnatal) demandent une guérison intérieure. Elles nécessitent une restauration dans toute l’unité de la personne : physique, psychique, spirituelle.

L’association Mère de Miséricorde a été fondée en 1982 à l’initiative de plusieurs médecins chrétiens, touchés par la détresse profonde de femmes confrontées à l’accueil difficile d’une grossesse, et envisageant un avortement.

Mère de Miséricorde est reconnue comme Association Privée de Fidèles de droit diocésain, par l’archevêque d’Albi, aujourd’hui Mgr Legrez.

Depuis sa fondation, une double dynamique anime la fraternité :

  • La promotion de la dignité de toute vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle
  • la proclamation de la toute puissance de la miséricorde de Dieu.

L’association Mère de Miséricorde, propose un accueil et une écoute bienveillante sans aucun jugement, ainsi qu’un soutien à toute personne en souffrance suite à une maternité blessée.

La perte d’un bébé à la naissance, une grossesse non menée à terme quelqu’en soient les raisons, entrainent des blessures physiques et psychologiques. Chacun(e) traverse ces douloureux événements à sa façon.

Une personne formée à Mère de Miséricorde se tient à votre disposition sur Laval pour une écoute attentive et bienveillante,

Il est important de mettre des mots sur les maux.

Un lieu de paroles en toute confidentialité est mis en place par :

– Une permanence téléphonique est assurée au 06 61 89 40 60

– Un lieu d’accueil est ouvert tous les mardis de 14h à 16h à la Maison diocésaine Cardinal-Billé, 10 rue d’Avesnières à Laval : 02 43 49 55 41.