Au fil des 4 dimanches du temps de l’Avent de l’année A, laissons-nous saisir par la Parole de Dieu et montons, allons à la rencontre de Dieu avec vigilance, persévérance, patience et confiance pour découvrir l’inattendu de Dieu dans nos vies.  Nous allons monter ensemble, de dimanche en dimanche, afin de mieux comprendre que Dieu descend chez nous. Du coup, Celui qui va venir ne sera pas dans les nuages du ciel mais bien auprès de nous, dans le monde.  Un chant de Noël dit « Aujourd’hui, le ciel s’est penché sur la terre »

Quelques mots pour chaque dimanche de l’Avent :

 

1er dimanche de l’Avent

Avec le prophète Isaïe, nous prenons le chemin de la Montage du Seigneur, là où toutes les nations, tous les peuples sont appelés à se rassembler. Isaïe pense à la montagne de Sion qui surplombe Jérusalem. Mais cette image de montagne dit à la fois la direction et l’effort : la direction parce qu’il s’agit de regarder vers le haut, au sommet de la montagne, lieu biblique des manifestations divines depuis le Sinaï ; et l’effort parce que toute montée est une entreprise difficile qui demande beaucoup de vigilance car les dangers sont nombreux. Les dangers de la vie peuvent nous faire dévier, il nous faut rester sur le vrai chemin.

 

2e dimanche de l’Avent

Isaïe continue de baliser la route, et cette fois-ci, l’apôtre Paul vient soutenir notre marche, notre montée. Dans sa lettre aux Romains, Paul appelle à la persévérance, Persévérez encore, le sommet est en vue !

L’évangile de Matthieu cite le prophète Isaïe par ces mots que nous connaissons bien « Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route ».

 

3e dimanche de l’Avent

Jean le Baptiste est le messager pour préparer la route du Seigneur.  Ce dimanche est celui de la patience.  Le prophète Isaïe nous dit : « Prenez courage, ne craignez pas…il vient celui qui va vous sauver » ; et l’apôtre Jacques, lorsqu’il contemple le travail du cultivateur, dira : « Ayez de la patience, soyez fermes car la venue du Seigneur est proche ».

 

4e dimanche de l’Avent

Avec Isaïe, nous approchons du terme de la montée. Tout au long de notre marche d’Avent, notre regard est resté tourné vers l’avenir, vers le ciel où s’écrit notre avenir.  C’est ainsi que Joseph peut entendre la promesse ; il s’inscrit dans la lignée de David, dira l’apôtre Paul aux Romains.
Avec totale confiance, Joseph, fils de David ne crains pas de prendre chez lui Marie et Voici que s’accomplit la parole du prophète : Voici que la Vierge concevra et mettra au monde un fils auquel on donnera le nom d’Emmanuel qui se traduit ‘Dieu avec nous’

Nous sommes appelés à vivre dans la confiance pour accueillir le Dieu avec nous. Vivons dans la confiance, « entrons dans l’espérance, viens, Seigneur, nous t’attendons, montre-nous ton visage ». (chant)

 

Nuit de Noël

« Aujourd’hui, le ciel s’est penché sur la terre, un sauveur nous est donné ».

Jésus nous surprend, nous vient en enfant, il naît dans une étable à Bethléem (qui veut dire maison du pain).
La joie des anges peut retentir : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ».

Le temps de Noël ouvre le temps de l’espérance avec le « Dieu-avec-nous ».