Ça n’a pas l’air très catholique ; eh bien si ! Dom Pérignon, Jouvence de l’Abbé Soury, Bière de l’abbaye de Chimay, liqueur bénédictine… cela vous dit quelque chose ! L’exposition installée tout le mois de juin à la maison Cardinal-Billé vous en dit encore plus.

 

Cette initiative de l’association des amis du Patrimoine d’Erve et Orthe est amusante et surtout instructive. On y apprend comment l’abbé Soury a inventé sa solution miraculeuse pour les jambes lourdes… et comment le chanoine Kir s’est lancé dans le vin pétillant devenu le Champagne. On y apprend comment est née la “tisane de santé” du curé de Deuil (Val d’Oise) et surtout sa malheureuse histoire commerciale qui n’a rien rapporté au fameux curé, plus connu pour  Sa charité pour les malades et les pauvres, sa science dans l’art de guérir par la médecine des plantes  que son enrichissement.

L’eau de mélisse des Carmes, le baume de l’abbé Perdrigeon, les bières d’Abbayes… la liqueur Bénédictine… Ils sont presque tous nommés. Il n’y a plus qu’à découvrir leur histoire en ce début d’été.

Pour aller plus loin : Plantes de Dieu, plantes des hommes, les élixirs des monastères, de Guy Fuinel Editions Amyris.