A l’occasion de l’année jubilaire qui s’est ouverte à Pontmain le 17 janvier 2021, nous vous proposons de (re)découvrir deux ouvrages de référence, afin de découvrir ou d’approfondir la belle histoire de l’Apparition.

Bernard Dullier, Dieu vous exaucera en peu de temps : l’Apparition de Pontmain (Ed. Pierre Téqui)

 

En ce soir du 17 janvier 1871, la Vierge Marie apparaît dans le ciel de Pontmain, petit bourg pauvre de la Mayenne.
L’abbé Guérin, curé de la paroisse, qui aimait sans mesure la Sainte Vierge et avait demandé à ses paroissiens de lui donner une place d’honneur dans leur maison, avait l’habitude de les réunir pour prier. Mais en ces jours où la France traversait une des périodes les plus sombres de son histoire, le désespoir et la lassitude avaient gagné les paroissiens…
L’auteur, en s’appuyant essentiellement sur le récit d’un des voyants, Joseph Barbedette, nous fait revivre, chapitre après chapitre et lieu par lieu, la réponse de la Vierge aux larmes et aux prières de son peuple.
Un message de prière, de confiance et d’espérance, absolument unique. (Editions Pierre Téqui)

Le Père Bernard Dullier est Oblat Missionnaire de Marie. Il exerça la charge de recteur du Sanctuaire de Pontmain de 2008 à 2018.

 

Anne Bernet, Michel Guérin : le Curé de l’Apparition de Pontmain (Ed. Peuple Libre)

 

En 1836, le jeune prêtre, Michel Guérin est nommé curé de Pontmain, un village situé au bout du monde, où plus aucun prêtre ne souhaite aller. Le 15 janvier 1875, les armées prussiennes sont aux aux portes de Pontmain ; le curé fait prier ses paroissiens. Deux jours plus tard un petit garçon voit une belle dame dans le ciel, à ses cris les villageois accourent et d’autres enfants sont témoins de la même apparition. Quelques jours plus tard, l’armistice est signée entre la France et la Prusse. (Editions Peuple Libre)

Anne Bernet est biographe, romancière et essayiste. Elle est la postulatrice de la cause en béatification de l’abbé Michel Guérin.

 

Couverture de l’ouvrage du Père Bernard Dullier, ©Éditions Pierre Téqui
Couverture de l’ouvrage d’Anne Bernet ©Éditions Peuple Libre