Des Catholiques ont demandé à la Préfecture de manifester dimanche après-midi contre la suppression des messes dans les églises. C’est une initiative de citoyens qui sont aussi catholiques. Ce n’est pas une initiative du Diocèse de Laval.

Nous partageons la tristesse et la déception des Catholiques qui regrettent, comme nous, de ne pouvoir se rassembler pour célébrer l’Eucharistie.

Nous sommes conscients en même temps que le confinement éprouve notre société de diverses manières. Dans leur vie personnelle et familiale, dans leur vie professionnelle, les Catholiques du diocèse partagent la vie et la situation de toute la société. Beaucoup d’entre eux se dépensent pleinement, avec d’autres, au service de ceux qui souffrent des conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie. Nombreux sont aussi ceux qui ont choisi de vivre cette épreuve et cette privation temporaire de messe avec foi en acceptant de nourrir autrement leur vie spirituelle.

Une manifestation de ce type s’adresse à l’État pour exprimer une revendication particulière en vue d’une plus grande justice. Il nous semble sage de ne pas mélanger manifestation et prière.

Mgr Thierry Scherrer, Évêque de Laval
Père Luc Meyer et Père Gérard Poirier, Vicaires généraux