QUI CHERCHE QUI ?

Dans notre monde où règnent la violence et l’insécurité quotidiennes, où la compétition est reine, où dans le monde du travail, il faut savoir  « se vendre » et être compétitif quitte à mépriser ou à écraser les autres, où les réseaux sociaux font circuler les rumeurs les plus fantaisistes, se posent pour nous les seules vraies questions :« Où allons-nous ? Quel est le but de la vie ? »

S’obliger à supprimer des activités dans son emploi du temps, à faire des choix, savoir éteindre son smartphone, sa télévision, privilégier ou resserrer les liens familiaux, retrouver une forme de proximité avec la nature, retrouver les bienfaits de la marche, aménager des créneaux fixes consacrés au silence ou à la lecture paisible, prendre l’habitude de méditer et de prier ; n’est-ce pas ce que nous proposent les quatre semaines de l’Avent :
« Préparez les chemins du Seigneur ! »

Pour beaucoup, le Christ n’est toujours pas venu. L’Évangile nous rappelle qu’il est venu, mais qu’il est aussi à venir ; car nous n’avons jamais fini de le rencontrer. Bien souvent, Jésus se donne à reconnaître dans l’autre, dans la fraternité retrouvée, la justice rendue, à travers une parole, un geste fraternel, un accompagnement, un sourire, un silence, une écoute, un pardon.

Jésus est présent au milieu de nous lorsque nous nous aimons réciproquement, en couple, en famille, en équipe, en Eglise…
Que ce temps de l’Avent nous aide à élargir notre cœur à la rencontre de l’Autre qui ne cesse de nous faire signe.

Père Jean-Claude Duclos

La souveraineté alimentaire

Ce que dit la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)

Sur 815 millions de personnes (dernier chiffre émis par la FAO) souffrant de la faim, 600 millions sont des paysans ; et 2 millions d’enfants meurent de la faim chaque année, soit 18 000 chaque jour, l’équivalent de 3 fois la population de Changé !
L’estimation de la FAO a peu changé depuis 1999, sauf pendant les crises de disette en 2008 et 2009 où le cap du milliard a été franchi.
Si l’on ajoute à ce chiffre la malnutrition sous ses différentes formes, aujourd’hui c’est une personne sur trois qui n’a pas accès à une alimentation équilibrée, saine et durable.
Nous assistons donc à la montée de l’insécurité alimentaire dans le monde.

Agriculture et mondialisation

D’un côté, le modèle familial et paysan produit entre 60 et 70 % de l’alimentation mondiale et assure environ 60 % de l’emploi en zone rurale en Afrique. Grâce à leur production, les paysans nourrissent leurs familles et vendent les surplus via des réseaux locaux de distribution.
De l’autre, le modèle d’une agriculture industrielle, à forts impacts environnementaux, intensive, tournée vers les cultures d’exportation et portée par les multinationales de l’agro-business. Cette agriculture occupe entre 70 et 80 % de la surface arable mondiale et consomme 70 % de l’eau extraite à des fins de consommation humaine. Paradoxalement, elle est à l’origine de moins d’un tiers des produits agricoles destinés à l’alimentation sans transformation agroindustrielle.

Et ici, à Changé

Dans cette démarche de souveraineté alimentaire, l’équipe locale du CCFD-terre solidaire sera présente sur le marché de Changé  Le mercredi 12 décembre 2018.
Comme l’an passé nous vous inviterons à jouer avec un Quizz.
Cette année nous avons choisi les abeilles  » car aujourd’hui elles sont devenues les témoins et les sentinelles de notre environnement. »                                                           

Geneviève – Pour l’équipe locale du CCFD-terre solidaire

Merci Jean-Louis

L’émotion était sensible ce jeudi 18 octobre en soirée, dans la petite salle des associations, pour un hommage appuyé à Jean-Louis, au moment où il quittait la responsabilité de l’équipe du Secours Catholique de Changé.
Et les organisateurs de cette manifestation : responsables du Secours Catholique, Mairie de Changé et Paroisse, n’ont pas manqué d’insister sur l’exceptionnel enthousiasme que Jean-Louis sait communiquer pour que chacun s’investisse auprès des plus démunis.
Les louanges, il n’aime pas beaucoup ! Non, ce qu’il préfère c’est l’action, c’est animer une équipe, que ce soit une équipe de foot ou bien celle qui, à Changé, a la charge de gérer l’Escale St Roch au profit des SDF, des migrants, tous ceux qui n’ont pas de toit pour dormir et se reposer un peu.
Cela fait 8 ans, depuis la création de l’Escale, qu’il est responsable d’une belle équipe de bénévoles qui en assurent le bon fonctionnement.
Et en 8 ans ils en ont vu des hommes, des femmes et des enfants dans la douleur.
On imagine mal la somme de dévouement, de patience, d’abnégation même dont ils ont dû faire preuve.
Mais leur récompense est toujours au bout du chemin. Elle se lit dans les échanges, les regards, les sourires, les remerciements de vive voix et ceux qui sont écrits dans le livre d’or de l’Escale.
Jean-Louis ne l’a pas vraiment dit, mais pour qui savait l’écouter, il est évident que son engagement personnel prend sa source dans une foi profonde, vécue au quotidien, alimentée et réactivée jour après jour au contact des souffrances des petits, ceux qui n’ont rien, ceux qui ont tout quitté avec l’espoir chevillé au corps et au cœur d’une vie meilleure.
Jean-Louis nous l’a suggéré avec sa fougue habituelle, et parfois une touche de désespoir tant la tâche est disproportionnée par rapport aux moyens qui y sont consacrés.
Mais cela lui a été dit, ce qui a été fait à Changé, et ce qui va continuer après remise en état par la commune des locaux dévastés en juin dernier, est cité en exemple ailleurs en Mayenne…
Jean-Louis ne s’en va pas pour autant, il reste actif au sein de l’équipe du Secours Catholique de Changé et de l’Escale St Roch. Il laisse cependant la responsabilité d’animer l’équipe à quelqu’un d’autre.
Des soucis que chacun connait l’obligent à y renoncer.
Gageons que là où il interviendra, il soulèvera encore des montagnes avec ceux qui l’entourent…et avec l’aide de Dieu.

Bernard

Nouvelles du Synode

Constitution de l’Assemblée synodale
Le 6 novembre en soirée, une assemblée paroissiale était convoquée au presbytère afin de désigner un membre de notre paroisse de Changé pour siéger à l’Assemblée diocésaine du synode. Hélas, bien peu de paroissiens avaient répondu à l’appel lancé !
Composée de 150 personnes environ, dont au moins 60% de laïcs, cette Assemblée aura la responsabilité de délibérer et de voter pour conseiller notre Evêque à partir des convictions, des idées et des questions transmises par les équipes synodales que nous aurons constituées dans tout le Diocèse.
Elle se réunira à Pontmain du 25 au 26 janvier et du 5 au 7 juillet 2019.
La personne désignée par la Paroisse ne sera pas un délégué ou un porte-parole de la Paroisse, mais un membre de l’Assemblée.
L’objectif est que L’ensemble des membres de l’Assemblée montrent la diversité des vocations, des états de vie, des charismes et des engagements apostoliques sur l’ensemble de la Mayenne.
Le nom du membre de notre Paroisse sera connu dès que notre Evêque aura promulgué la liste définitive des membres de l’Assemblée synodale.

Travail des équipes synodales
Petit à petit les équipes se constituent et se réunissent.
Sur toute la Mayenne, 237 équipes s’étaient déclarées auprès du secrétariat du Synode, au 16 novembre 2018.
Le premier carnet de route précise bien que le travail des équipes doit être communiqué avant le 31 mars 2019 au secrétariat du Synode.

Bonne route ensemble

Bernard

Calendrier Paroissial

— Dimanche 2 décembre : 1er dimanche de l’Avent,
               Messe des familles à 10h30

— Célébrations de Noël :
               Veillée et messe de la nuit de Noël à 19h30 le lundi 24 décembre.
               Messe du jour de Noël à 10h30 le mardi 25 décembre.

Célébration communautaire du pardon le 20 décembre à 20h00.

Confessions individuelles :
              Mercredi 19 décembre de 9h30 à 11h30
              et Samedi 22 décembre de 9h30 à 11h30

— Dimanche 6 janvier, Epiphanie, messe à 10h30.

………………………………………………
Répétition de notre chorale pour les célébrations de Noël tous les lundis à 20h30 à partir du 19 novembre en salle de réunion du presbytère.
Venez nombreux partager la joie de chanter ensemble.

………………………………………………
Vous êtes seul(e) le dimanche après-midi : rendez-vous au presbytère pour quelques heures de partage joyeux.
Prochain rendez-vous : le dimanche 16 décembre à 14h00.

==========================
Fleurissement de l’église : appel est lancé pour renforcer l’équipe déjà en place.
Contacter Monique BOISSEAU ou Marie Liesse ARABEYRE.