A l’approche des débats parlementaires pour la révision des lois bioéthiques, les évêques de France tiennent à exprimer clairement et en tout transparence les positions de l’Eglise catholique. Ils donnent rendez-vous ce lundi 16 septembre à 18h30 au collège des Bernardins (Paris). Vous pouvez suivre cette intervention en direct sur KTO et sur les réseaux sociaux.

Pourquoi cette soirée ?

Le 18 juillet 2019, le Conseil d’État, saisi par le gouvernement, a validé le projet de loi relatif à la bioéthique. Présenté en Conseil des ministres le 24 juillet 2019, il sera soumis au Parlement pour un vote prévu en octobre. Le 29 août, la commission spéciale de l’Assemblée a auditionné les représentants des cultes, dont Mgr d’Ornellas au titre de la Cef.

Le projet ouvre l’AMP aux couples de femmes et aux femmes célibataires, supprimant ainsi la condition d’infertilité diagnostiquée. Les députés ont validé le premier des 32 articles que contient le projet, mercredi soir tard dans la soirée. 

Ce faisant, il transforme l’AMP, jusque-là exclusivement médicale, en une technique sociétale. S’ensuit une série de propositions destinées à l’établissement de la filiation des enfants conçus par recours à un don de gamètes ou d’embryons.

Qu’entendra-t-on à cette soirée ? 

Une parole claire, précise, de dialogue bien entendu pour le service de la société : précise le père Thierry Magnin, secrétaire général de la Cef. Il souhaite que cette prise de parole de l’Eglise puisse faire comprendre de l’intérieur ses positions, qui sont d’abord pour le service du dialogue et pour le service de notre société toute entière.

Un livre pour questionner les enjeux de la bioéthique

Un nouveau livre de Mgr d’Ornellas et du Groupe bioéthique de la Conférence des évêques de France propose une réflexion accessible à tous sur « les enjeux d’humanité » de la bioéthique. Il sortira ce même jour.

L’interview de Mgr Pierre d’Ornellas

Communiqué de Monseigneur Scherrer
à propos de la révision des lois de bioéthique

Les lois de bioéthique discutées en ce moment par le gouvernement ne peuvent nous laisser indifférents. Leur impact est déterminant pour la vie de nos familles et l’avenir de notre société plus largement.

Il en va en particulier du projet de loi concernant l’élargissement de la Procréation Médicalement Assistée aux femmes seules et aux couples de femmes. Valider cette option reviendrait à décréter a priori l’existence d’enfants sans pères. Cette absence planifiée de père condamnerait les enfants à une double peine : les priver d’une partie de leur origine biologique et les priver de toute relation paternelle constitutive de leur identité.

Face à de tels enjeux, l’Église souhaite apporter sa contribution.  Les catholiques de la Mayenne sont appelés eux-mêmes à se manifester selon les modalités qu’ils choisiront. Libres à eux, par exemple, de rejoindre le rassemblement du 6 octobre prochain à Paris ou bien de promouvoir localement des rencontres visant à sensibiliser nos concitoyens aussi pédagogiquement que possible sur ces graves questions, en évitant tout propos discriminant. Tous sont invités en tout cas à porter cette intention dans leur prière et celle de leur communauté paroissiale.

+ Thierry Scherrer
Évêque de Laval

Télécharger ce communiqué en PDF

Les intervenants

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, responsable du groupe de travail sur la bioéthique prendra la parole après une introduction par Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, président de la CEF, et Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.

D’autres intervenants, experts de la société civile (juristes, scientifiques) seront également amenés à prendre la parole.